Débats dépendance : Interview de Jean-Manuel Kupiec, Directeur général adjoint de l’OCIRP

    Jean-Manuel Kupiec est Directeur général adjoint de l’OCIRP, il revient sur les enjeux soulevés par le 5ème risque, la dépendance

    Jean-Manuel Kupiec est Directeur général adjoint de l’OCIRP (Organisme commun des institutions de rente et de prévoyance), union d’institutions de prévoyance

    Quels sont les enjeux soulevés par le 5ème risque ?
    La première question est de se demander si l’on parle de risque, de sécurité sociale, et donc de prise en charge universelle et obligatoire ou de protection sociale, assumé en partie par les assureurs. La question sous-jacente est de savoir qui doit financer ce risque. Le rapport parlementaire de Valérie Rosso-Debord prévoit prioritairement une réponse assurancielle individuelle et obligatoire. Mais cela signifierait que la logique de solidarité nationale serait partiellement exclue et que certaines personnes risquent de ne pas pouvoir s’assurer. Il s’agit donc de traiter ce risque à la fois sur le plan financier et sociétal.

    Quelles réponses apporter face à ce nouveau risque ?
    La position défendue par l’OCIRP est celle de la complémentarité entre les différents acteurs (public et privé, collectif et individuel,…) et d’une mutualisation de groupe aussi large que possible. Nous pensons que les financements de sécurité sociale doivent continuer et que l’Allocation personnalisé d’autonomie (APA) doit être maintenue et complétée par une protection sociale négociée paritairement dans les entreprises ou les branches professionnelles.

    Où en est le débat aujourd’hui ?
    Le débat a avancé en 2010, notamment sur les questions techniques de définition de perte d’autonomie ou de labellisation des contrats. Aujourd’hui, nous sommes à nouveau en phase de consultation. La question de la dépendance concerne divers acteurs, tels que l’Etat, les départements, les organismes d’assurance, les syndicats, les associations, les fédérations du domicile et de l’hébergement, etc. Il s’agit de concilier des visions multiples et parfois contradictoires.

    Quelles sont selon vous, les actions prioritaires à mener ?
    Clarifier le périmètre, le niveau de couverture et le financement de l’APA et sensibiliser les acteurs à l’importance à la fois de la prévoyance collective dépendance et de la mise en œuvre d’actions de prévention en entreprise.

    Propos recueillis par Isabelle Fagotat

    En partenariat avec l’OCIRP


    Laissez votre avis