Dossier « Best Of » : Prévisions tarifaires pour 2009

    Le 2 janvier 2009, nous revenions sur les évolutions de tarifs prévues pour l’année 2009. Il y a un an, les assurances multirisques habitation augmentaient, comme les assurances complémentaires santé, déjà impactées par une nouvelle taxe sur le chiffre d’affaires des organismes…

    Comme les complémentaires santé, les cotisations d’assurance multirisques habitation augmentent en 2009. Seules les primes des assurances auto devraient rester stables.

    A nouvelle année, nouvelle grille tarifaire. La plupart des assureurs appliquent en janvier les hausses de tarifs pour l’année à venir, en se basant à la fois sur les sinistres de l’année écoulée et sur les indices INSEE et FSB. Quoi qu’il en soit, les assurances auto et multirisques habitation ne sont pas logées à la même enseigne.

    La palme revient à l’assurance auto qui, sauf cas très exceptionnel, ne va pas augmenter. Aux baisses importantes des dernières années succèdent une stabilité déjà aperçue en 2008 et qui se confirme pour 2009. Pourtant, les professionnels s’accordent à dire que les assurés ont moins roulé en 2008 qu’en 2007, coût du carburant oblige, et ont donc pris moins de risque, entraînant une baisse significative du nombre de tués et d’accidents sur les routes.
    La baisse des primes est en fait pondérée par la hausse du prix des matières premières, des pièces détachées et donc du coût des réparations.

    L’auto, entre stabilité et légère baisse

    En chiffre, la MACIF, leader en nombre de contrats d’assurance auto, annonce une baisse minime de 0,4% en moyenne. A l’opposé, la MAAF table sur une baisse des tarifs allant jusqu’à 5% maximum et 3,9% en moyenne, toujours hors évolution du bonus / malus et réductions. A la MAIF, la baisse moyenne sera de 2% et s’étalera dans une fourchette de +2 à -7%. La mutuelle d’assurance prévoit une diminution de son encaissement de 23,5 millions d’euros.

    Rare exception au tableau, les MMA augmentent d’1% en moyenne les cotisations de ses sociétaires en raison d’une hausse du nombre de sinistres en 2008.
    Si les tarifs auto se stabilisent, voire baissent très légèrement, les tarifs des multirisques habitations s’orientent clairement à la hausse. Quand la MACIF augmente ses tarifs de 3,8%, Groupama – Gan de 4,5% et les MMA de 5,1% en s’appuyant sur l’indice des coûts de construction de la Fédération Française du Bâtiment (indice FFB), la MAAF table sur une hausse de 3,2%, en référence à l’indice INSEE.
    La MAIF ne prévoit que 2,6% de plus en moyenne pour les cotisations 2009 par rapport à 2008 mais rappelle que son contrat n’est pas indexé sur l’indice FFB.

    L’habitation sous surveillance

    Il faut tout de même noter que les évolutions sont moyennes et que, en fonction des contrats et des garanties incluses, les hausses pourraient être plus importantes. De plus pour tous les assureurs, les garanties subissent la même évolution, c’est-à-dire que les montants pris en charge et les remboursements augmentent également.

    Les montants diffèrent en raison des indices choisis pour les calculs. L’indice FFB était de +5,1% en juin 2008 mais a grimpé jusqu’à 7% en fin d’année. Les assureurs ont pris pour référence le taux de juin, d’où une hausse souvent comprise entre 4 et 6%. Mais pour les assureurs dont les taux sont réactualisés en avril, comme AXA par exemple, donc calculés entre janvier et février, les hausses pourraient être plus élevées.

    Surtout, les assureurs s’accordent à penser que la crise qui touche les Français pourrait avoir des effets négatifs sur les sinistres et donc sur les cotisations de l’année prochaine. Une relative baisse des efforts de prévention et une recrudescence des accidents individuels pourraient encore alourdir la facture des assureurs en 2009 et donc des assurés en 2010.


    Laissez votre avis