Dossier « Best Of » : Retour sur la tempête Klaus

    C’est un peu l’effet papillon de l’assurance, même si, dans ce cas, de gros dégâts occasionnent beaucoup de petites augmentations…
    En cette fin d’année 2009, les annonces des hausses de cotisations dans l’assurance habitation sont légions. Pas un assureur ne passe à côté d’un relèvement de quelques euros des primes des contrats multirisques habitation et la tempête Klaus qui a balayé le sud-ouest de la France les 24 et 25 janvier n’y est pas étrangère.

    Dans le cadre de ce dossier, nous vous proposons de revenir sur 5 articles majeurs dans l’évolution des informations et des réactions des assureurs.

    Ainsi, le 26 janvier 2009, nous titrions sur « les premières vidéos ». Difficile, pour un site internet, de revenir sur une information qui était plus visuelle. Pas de véritables estimations, pas de bilans, pas de réaction des assureurs pris dans les remboursements et les cellules de crise héritées des coups de vent mémorables de décembre 1999.

    Dès le 29 janvier, l’État ayant considérablement accéléré les déclarations de catastrophes naturelles, nous donnions une série de conseils pour constituer une déclaration de sinistre et être indemniser rapidement.

    Le 3 février, la Fédération française des sociétés d’assurance (FFSA) livrait aux médias une première estimation des dégâts qui se révèlerait être proche de la vérité. En mars, les chiffres s’affinaient et enfin, ce fut en mai que le chiffre définitif de 1,54 Mds d’euros fut annoncé. Parallèlement, des assurés sont restés non indemnisés.

    Finalement, c’est en janvier 2010 que les assurés auront une pleine mesure de l’ampleur de la catastrophe provoquée par la tempête Klaus. Dans un début d’année déjà mouvementé par la crise financière, les assureurs devaient faire face à ce sinistre bien plus proche de leur cœur de métier…


    Laissez votre avis