Dossier « emploi et assurance » : Tour d’horizon de l’emploi dans le secteur de l’assurance

    Malgré une conjoncture difficile et une période 2008 délicate, le secteur de l’assurance a su résister aux affres de la crise avec une année 2009 plutôt bonne. Le marché est actuellement en pleine hausse et l’assurance est une créneau qui devrait recruter encore durant 2010. News-Assurances fait donc un panorama du secteur en terme d’emploi.

    Une crise ? Quelle crise ?! Le marché de l’assurance ne s’est jamais aussi bien porté depuis ces 3 dernières années… Le secteur a continué à embaucher en 2008 malgré une conjoncture économique aux aboies, et ce dernier a même vu son chiffre d’affaire augmenter en 2009 (hausse de 9% du chiffre d’affaires des sociétés d’assurances affiliées à la Fédération française des sociétés d’assurance). De plus, le marché de l’assurance se porte tellement bien que le secteur devrait continuer de recruter en 2010.

    Avec de nouvelles segmentations qui apparaissent, le marché de l’assurance se diversifie donc, et offre par la même occasion de nombreuses perspectives d’emploi dans différentes filières du secteur. Avec la création de postes plus techniques et polyvalents, les assureurs, courtiers ou mutuelles souhaitent également rajeunir leurs effectifs : de quoi proposer alors bon nombre d’emplois !

    Touchés de plein fouet par le papy-boom, les assureurs et leurs 13,4 % de salariés âgés de plus de 55 ans vont subir entre 15.000 et 20.000 départs à la retraite jusqu’en 2015. L’observatoire de l’évolution des métiers de l’assurance (OEMA) et la FFSA, avec la participation du Gema et d’Opcassur, ont d’ailleurs dévoilé il y a peu le premier rapport « Mixité et diversité dans les sociétés d’assurances » qui va dans ce sens. On y apprend notamment que le secteur comptabilisait 14.000 nouveaux embauchés, dont deux tiers directement en CDI en 2008, et que 55,4% de ces nouveaux embauchés avaient moins de 30 ans.

    L’assurance mise également sur les contrats en alternance et la formation, puisque ces secteurs représentaient 13,1% des recrutements dans les compagnies en 2008 (contre 5,7% en 2007). Les femmes y sont d’ailleurs majoritaires, puisqu’aujourd’hui elles représentent presque 60% des salariés du secteur.

    Chez les assureurs classiques, ce sont les postes de commerciaux ou de conseillers de clientèle qui seront les plus proposés. Allianz, Groupama ou Generali recrutent actuellement afin de rester compétitifs sur le marché. Axa de son côté a prévu d’embaucher près de 2300 personnes en 2010. (voir notre article: http://news-assurances.com/pro/blog/2010/03/16/emploi-axa-france-veut-recruter-2-300-personnes-en-2010/). En ce qui concerne les courtiers, ce sont également des postes de commerciaux qui sont proposés mais ce sont les bancassurances qui devraient recruter les plus en 2010 : les grandes filiales comme Prédica, Pacifica (groupe Crédit Agricole), Sogecap (Société Générale) ou encore BNP Paribas Assurances recherchent des professionnels qui possèdent la double casquette de banquier et d’assureur : un secteur qui a le vent en poupe et qui devrait embaucher fortement. Pour les mutuelles d’assurance, des postes de conseillers en assurance sont à pourvoir, la Maif par exemple recherche du personnel pour son siège social.

    En ce qui concerne les salaires maintenant, un chargé de marketing junior peut espérer un salaire de 29K€ bruts/an en moyenne, tout comme un comptable technique. Un gestionnaire de sinistres pourra espéré lui environ 25K€ en moyenne et un contrôleur de gestion près de 35K€. Le Groupe Prévoir, groupe d’assurance de personnes, recrute cette année par exemple 350 collaborateurs. Des postes en CDI sont à pourvoir, notamment des managers d’équipe commerciale, des conseillers commerciaux et des conseillers commerciaux dédiés à la clientèle professionnelle. L’année 2010 s’annonce donc sous les meilleures hospices pour le monde de l’assurance, une tendance qui n’est pas prête de s’inverser puisque le secteur est en perpétuel développement, surfant sur le modernisme technologique, le développement durable et les nouveaux moyens communication par exemple; de quoi créer encore de nouvelles perspectives d’emploi dans les années à venir…


    Laissez votre avis