Les exclusions et les cas particuliers

    Si l'assurance dégât des eaux est obligatoire et prend donc en charge de nombreux cas de figures, certains peuvent être exclus des contrats et devenir une mauvaise surprise pour les assurés. Il existe aussi des cas particuliers dans lesquels les responsabilités sont difficiles à déterminer, ce qui peut parfois compliquer les démarches des sinistrés dans la demande d'indemnisation.

    Si l’assurance dégât des eaux est obligatoire et prend donc en charge de nombreux cas de figures, certains peuvent être exclus des contrats et devenir une mauvaise surprise pour les assurés. Il existe aussi des cas particuliers dans lesquels les responsabilités sont difficiles à déterminer, ce qui peut parfois compliquer les démarches des sinistrés dans la demande d’indemnisation.

    Comme dans toutes les garanties des contrats d’assurance, il existe également des exclusions pour l’assurance « dégât des eaux ». Des cas de figure dans lesquels les assurés ne sont pas couverts, notamment si ceux-ci ont fait preuve d’une négligence ou d’un mauvais entretien de leur installation. Si vous laissé par exemple une de vos fenêtres ouverte, votre assureur ne vous indemnisera pas.

    Des causes naturelles tel que le gel des chaudières ou l’humidité ainsi que la condensation sont également des cas qui ne seront pas pris en charge au titre du dégât des eaux. Et tous les frais de plomberie occasionnés à la suite du dégât des eaux ne vous seront pas forcément remboursés par votre assureur.

    Attention également en cas de surconsommation d’eau. Si celle-ci provient d’une fuite et provoque un dégât des eaux, elle ne vous sera pas remboursée au titre de l’indemnisation prévue dans votre contrat d’assurance habitation. Sachez également que dans certains cas, les frais de recherches liés à la fuite d’eau peuvent être exclus des indemnisations après un dégât des eaux.

    Si vous êtes propriétaire d’un grand aquarium, pensez à vérifier que vous êtes bien assuré et dans le cas contraire, pensez à avertir votre assureur. Car en cas de sinistre, notamment sur un habitation voisine, mieux vaut tenir au courant son assureur de ce genre d’installation à son domicile.

    Sachez aussi que tout dégât causé par un autre liquide que de l’eau (par exemple du fuel) ne sera pas pris en charge par la garantie dégât des eaux. Enfin,en cas d’inondation, ce n’est pas la garantie dégât des eaux qui couvre ce genre de sinistre. Dans la plupart des cas, la garantie catastrophes naturelles vous permet d’être indemnisé.

    CP : Leunix-Flickr

    Laissez votre avis