Dossier : Assurance annulation pour les mariages et les fêtes privées

    L’union de deux personnes est en règle générale un moment de bonheur. Malheureusement, il arrive parfois qu’un mariage soit reporté ou annulé à cause d’événements inattendus. Souscrire une assurance annulation pour une cérémonie de mariage ou pour une fête privée peut donc se révéler être très utile afin de se couvrir si les festivités tombent à l’eau.

    Même si ce produit n’est pas proposé par toutes les compagnies, l’assurance annulation pour les mariages ou les fêtes privée couvre les souscripteurs des conséquences pécuniaires d’un report ou d’une annulation de la cérémonie. Attention toutefois, seuls des cas très précis sont garantis.

    L’assurance annulation couvre les conséquences d’une tempête, d’une inondation ou de tout autre évènement extérieur à la volonté des futurs époux. Elle couvre aussi l’interdiction d’accès aux locaux par les pompiers ou la préfecture, ainsi que l’indisponibilité des lieux de festivité du mariage suite à destruction.

    Ensuite, l’assurance annulation prend en charge les événements qui touchent les futurs mariés et leurs proches (décès accidentel, accident ou maladie grave constatés médicalement affectant le promis ou la promise, ainsi que ses frères, sœurs, grands-parents, ascendants et descendants) ou encore les complications de grossesse nettes et imprévisibles de la future mariée.

    Le budget mariage comprend évidemment de nombreux frais engagés et non récupérables. Comme l’assurance annulation pour les concerts et les spectacles, la perte du matériel ou des marchandises indispensables sont couvertes (traiteur, location de salle, location de matériels divers, frais de personnel, location de voiture, décorations florales, ainsi que la robe de mariée ou l’impression de faire-part ou autres invitations).

    L’indisponibilité des personnes indispensables au spectacle ou à l’événement est également garantie (orchestre, deejay ou même le magicien par exemple). Le risque de deuil familial, le kidnapping ou l’enlèvement de l’artiste sont donc des situations prises en charge, mais il faut préciser lors du contrat quelles sont ces personnes dites « indispensables ». Le critère du caractère indispensable est l’annulation ou non du spectacle en cas d’absence de la personne.

    Mais comme la plupart des autres cas, des exclusions de garanties existent : le manque de moyens financiers de l’une ou l’autre des parties, les manifestations en plein air ou dans des structures temporaires (sauf paiement d’une prime additionnelle précisée dans le contrat),et tout fait volontaire ou tout acte délictuel. Enfin, même si cela n’arrive presque jamais, le refus d’union d’un des deux fiancés (le « non » tant redouté), et les conséquences désastreuses que l’on imagine pour le reste de la cérémonie, est aussi une exclusion de garantie.

    En ce qui concerne le montant de la prime d’assurance annulation, elle est en générale de 2 à 3 % du montant assuré. En moyenne, un mariage coûte 10.500 euros mais le montant de certaines cérémonies peut s’élever à plus de 30.000 euros. Pour souscrire cette assurance, l’organisateur devra fournir un prévisionnel des frais engagés pour la cérémonie.


    Laissez votre avis