Dossier: assurance verte pour autos et motos

    Depuis de nombreuses années, réduire le taux de pollution des véhicules (autos ou moto) est devenu une des priorités des constructeurs mais aussi des pouvoirs publics. Quoi de plus normal pour les assureurs que de suivre ce chemin, en proposant notamment des contrats d’assurance écologiques, adaptés à l’environnement et qui récompensent les conducteurs de voitures ou de deux roues qui circulent « plus propre ». Déclinées de plusieurs manières, ces garanties vertes offrent aujourd’hui de très nombreux avantages.

    A l’heure actuelle, il est difficile de passer à côté des nombreuses offres qui se targuent de respecter l’environnement, surtout en matière d’automobile et de moto. Bonus écologiques par-ci, moins d’émissions de CO2 par-là, même le secteur de l’assurance à bien compris que l’impact environnemental était un facteur important, et de plus en plus déterminant chez les conducteurs. De ce fait, cela fait quelques années que les assureurs proposent des produits verts destinés à récompenser (par des baisses de tarifs) les automobilistes et les motards qui ont à cœur de polluer moins.

    Depuis 2005 par exemple, La Maaf récompense les véhicules les moins polluants avec le « Prix Auto Environnement ». Cette année, l’assureur va ainsi faire bénéficier la Toyota Prius III du « Pur Bonus Auto », c’est à dire que toute personne qui assurera chez Maaf cette voiture hybride aura une réduction de 100 euros sur sa première cotisation d’assurance automobile. En 2007, le Crédit Agricole Assurances proposait une réduction allant jusqu’à 15% sur la garantie responsabilité civile pour la souscription d’un contrat auto, si cette dernière rejetait moins de 130g de CO2 au km. A l’image de cette dernière, la Macif s’est aussi engagé en faveur de la mobilité durable et responsable en favorisant les « Voitures Propres et Sûres », et en proposant une réduction de 10 à 30% sur la garantie responsabilité civile de son contrat d’assurance.

    Pour les conducteurs en milieu urbain, La Parisienne Assurance a lancé il y a quelques années une offre d’assurance automobile éco-responsable et économique baptisée « Je m’assure à Paris ! », destinée à tous les rouleurs de la capitale adeptes des modes de transports alternatifs. De plus elle propose le système PAYD (Pay As You Drive) pour motos, qui permets de ne payer que la distance roulée. Du côté de la GMF, la mutuelle a créé l’offre Eco-Pass qui réduit de 10% le prix de son contrat d’assurance auto pour tous les détenteurs d’abonnement annuel de transports en commun. Aviva Assurances a annoncé elle qu’elle proposait des tarifs préférentiels aux automobilistes propriétaires d’une voiture moins polluante (en ayant soit une motorisation hybride, soit une consommations au biocarburant, soit rejeter moins de 120 g de CO2 par kilomètre).

    Du côté de AMV (Assurance Moto Verte), l’assureur a remporté dernièrement le trophée des produits de l’année aux JPMS (Journée professionnelle moto scooter) dans la catégorie « produit vert ». En offrant des avantages et des réductions conséquentes sur les contrats d’assurance de véhicules écologiques, la compagnie s’est vu félicité pour son action.

    « Aujourd’hui, de plus en plus de véhicules hybrides ou électriques font leur apparition, nous avons pensé que nous pourrions adapter une tarification particulière pour ces engins là » déclare Franck Allard, Président directeur général et fondateur d’AMV. « Les gens qui sont sensibles à ce mode de locomotion sont plus responsables, il est bien de proposer à ces personnes là des réductions en fonction de la nature de l’engin qu’il utilisent. Il faut nous même que nous soyons incitatifs et que nous ayons cette approche, afin de faire fonctionner de plus en plus d’engins hybrides et électriques » ajoute le dirigeant. «  Nous avons d’ailleurs réfléchi avec notre partenaire assureur qui est L’équité (groupe Generali), que nous devrions pouvoir de réduire 25% le prix du contrat pour les véhicules hybrides et aller jusqu’à 50% pour les motos et quads électriques », conclut-il.

    Le but de tous ces assureurs est bien évidement d’encourager les comportements citoyens et respectueux de l’environnement. Selon une étude menée par Frost & Sullivan, l’Europe pourrait comptabiliser près de 250 000 voitures électriques en circulation à l’horizon 2015, une augmentation qui devrait pousser les assureurs a baisser encore leur tarifs.


    Laissez votre avis