Assurer les accessoires ajoutés ou remplacés sur son deux-roues

    Que ce soit pour embellir sa moto ou adjoindre un rangement supplémentaire sur son scooter, les accessoires ajoutés ou remplacés sur un deux-roues peuvent eux aussi être assurés.

    Que ce soit pour embellir sa moto ou adjoindre un rangement supplémentaire sur son scooter, les accessoires ajoutés ou remplacés sur un deux-roues peuvent eux aussi être assurés.

    Installer un tope-case, monter un pare-brise ou mettre une selle chauffante sur sa moto sont des investissements qui méritent d’être assurés. Des garanties spéciales pour ces accessoires existent, elles couvrent par exemple les risques de vol, d’incendie ou de dégradation mais elles sont soumises à conditions.

    Suivant les assureurs, il existe une différence – pas toujours évidente – entre ce qui est appelé « accessoires », c’est à dire les équipements hors-série ajoutés sur une machine après son achat, et les « pièces d’origine », déjà montées sur une moto lors de son acquisition. Les éléments couverts par une garanties des accessoires peuvent donc varier en fonction des compagnie.

    La « garantie des accessoires »

    En règle générale, les accessoires hors série peuvent être assurés contre le vol, l’incendie ou le dommage à travers une garantie supplémetaire au contrat moto obligatoire. La Mutuelle des Motards propose par exemple une « garantie Accessoires Eco » (couverture des accessoires en vol et / ou en dommage jusqu’à 1.600 euros) ou une « garantie Accessoires Privilège » (couverture des accessoires en vol et / ou en dommage jusqu’à 5.000 euros). Ces deux formules sont assorties d’une franchise de 10 % si seuls les accessoires sont volés ou endommagés.

    Chez d’autres par exemple les options et accessoires prévus au catalogue du constructeur, qu’ils soient livrés ou non avec la moto, sont couverts dans la limite de 10 % à 20% de la valeur de la moto déterminée à dire d’expert au jour du sinistre. Attention, les éléments non-homologués ou non-proposés par les fabricants ne parfois pas dédommagés.

    La garantie « vol de pièce »

    Certaines pièces ajoutées sur un cycles sont très exposées au vol. Elles peuvent faire l’objet chez certaines compagnies d’une autre garantie optionnelle baptisée « Vol de pièce ». Elle dédommage le conducteur à condition que ce soit le véhicule entier qui soit dérobé. Si la moto est retrouvée sans certaines pièces, ce sont ces dernières qui sont indemnisées (qu’elles soient d’origine ou rajoutées selon les assureurs). Parfois, une simple tentative de vol ou une effraction du garage peuvent suffire pour être couvert, mais des franchises peuvent être demandées et de nombreuses exclusions sont à prévoir.

    Aujourd’hui certains assureurs considèrent certains éléments dont la valeur est supérieure à la pièce d’origine comme des accessoires. Quoi qu’il en soit, ces derniers doivent être déclarés à l’assureur et les factures serviront de justificatifs si un sinistre intervient.


    Laissez votre avis