Dossier : Assurer un évènement organisé par un commerçant

    Vous pensiez organiser un défilé ou une exposition pour mettre en valeur votre boutique et attirer les clients, n’oubliez pas de vous prémunir contre d’éventuels risques qui pourraient survenir. Des assurances spécifiques existent pour ces cas précis.

    Florent Berge est gérant de la Bergerie, une boutique de vêtements masculins à Marseille. En plus de son activité de commerçant, il organise des manifestations tout au long de l’année, comme des expositions de peinture, des défilés de mode ou encore des cours de cocktails. Il a donc contracté une assurance un peu spéciale qui prend en compte son activité secondaire de galerie d’art en plus de celle de commerçant.

    De cette manière, il est couvert pour la responsabilité civile et contre tous les risques qui pourraient causer une perte ou une altération des œuvres (vol avec effraction, incendie, dégâts des eaux…). Comme dans tous les contrats, il existe également des exclusions (vol sans effraction, graffitis sur les œuvres…). « En fait, dans ma situation, deux solutions se présentent. Soit l’artiste est soutenu par une structure, comme une galerie d’art traditionnelle, auquel cas, c’est l’assurance de cette dernière qui est susceptible de le couvrir, soit l’artiste exposé est free-lance, et c’est alors mon assurance qui entre en jeu en cas de souci » précise Florent Berge.

    Il est également possible de souscrire à des contrats d’assurance temporaires pour organiser des évènements ponctuels dans sa boutique. « On étudie les dossiers au cas par cas » explique Fabienne Gervaz de JLB assurances, courtier spécialisé dans l’assurance d’évènements. « Nous prenons en compte les moyens de protection mis en œuvre pendant et en dehors des horaires d’ouverture, le type d’œuvre, la durée de la manifestation ou encore la valeur totale des biens exposés. » C’est notamment de cette manière que nous définissons le montant des franchises, sachant tout de même que la grande majorité des contrats proposés sont multirisques et prennent en compte la responsabilité civile.

    Quant aux prix, ils sont généralement de 4 euros pour 1 000 euros de biens couverts. Autrement dit, si vous exposez 95 000 euros de sculptures, la prime s’élève environ à 380 euros, hors assurances transport. A noter, qu’en deçà d’un certain montant de biens à couvrir, une prime forfaitaire d’environ 150 à 200 euros est appliquée.

    Il faut compter un surcoût pour assurer le transport aller-retour des biens de leur lieu de stockage vers leur lieu d’exposition. Le montant de la prime s’élève alors à 6 euros pour 1000 euros assurance sur site comprise. Le même principe d’une prime forfaitaire est appliqué en-dessous d’une certaine valeur à garantir.


    Laissez votre avis