Dossier : Assurez un évènement (anniversaire, mariage, baptême, célébration…)

    Anniversaires, baptêmes ou autres célébrations, les occasions d’organiser une fête sont fréquentes. Il est possible de s’assurer pour ces types d’événements. En cas d’annulation, par exemple… Explications.

    Vous allez avoir 40 ans et vous désirez organiser un événement pour l’occasion. Vous commencez à établir votre budget… Entre la location de la salle, le traiteur, le DJ, les échassiers et autres artistes que vous prévoyez d’engager, la facture risque d’être élevée. Mais que se passera-t-il si, en cas de force majeure, la fête doit être remise à plus tard, voire carrément annulée ?

    Des assurances adaptées

    Si vous choisissez de vous assurer, vous bénéficiez d’une couverture qui prend en charge l’annulation de l’événement et votre responsabilité civile en tant qu’organisateur. L’assurance vous remboursera ainsi les frais engagés (location de salle, traiteur, intermittents, dj…) si l’évènement est sabordé pour une raison extérieure à votre volonté.

    Le courtier SPB, par exemple, propose ce type de prestation avec son offre “Destination Fêtes”. La couverture minimale coûte 49 euros, avec une extension possible de 10 euros pour les risques d’intempéries pour une célébration évaluée à 1.000 euros. Pour un événement à 45.000 euros par exemple, la prime sera de 799 euros (et de 1.059 euros en cas de mauvais temps). « Je ne savais pas que ce type d’assurance existait” explique Christian Laye qui prévoit d’organiser le baptême de ces deux enfants l’été prochain. “Ce type d’offre peut m’intéresser si je prévois un budget important, d’au moins 10.000 euros. »

    Les garanties

    Les Français dépensent en moyenne 2.000 euros pour organiser une fête. Les cas d’annulation couverts par ce type d’assurance sont larges (indisponibilité des organisateurs, de leurs ascendants ou descendants du fait de maladie, de décès…, impossibilité d’accéder au lieu de la fête en cas de grève ou d’émeutes, etc.).

    En cas d’accident, la responsabilité civile de l’organisateur peut être engagée. « Nous couvrons dans ce cas jusqu’à 3.5M d’euros de frais. Si les sinistres graves sont très rares, les intoxications alimentaires, par exemple, arrivent assez fréquemment », souligne Marie-Laurence Gilleron, directeur clientèle de SPB.

    Néanmoins, bon nombre d’assurances multirisques habitation peuvent couvrir ces aléas de responsabilité civile. C’est donc surtout la couverture annulation qui fait l’intérêt d’une assurance fête.


    Laissez votre avis