Dossier : comment souscrire une assurance en ligne

    Selon les chiffres du gouvernement, plus de 90% de la population française dispose d’un abonnement internet haut débit. Après plusieurs années de tergiversations, assurances et mutuelles ont finalement pris le virage de l’internet et proposent désormais, pour une majorité d’entre elles, des services de devis ou de souscription en ligne. Mais comment cela fonctionne-t-il ?

    Assurance auto, habitation, santé, voire assurance emprunteur sont désormais accessibles en quelques clics sur la toile. L’essor de l’assurance en ligne vise un objectif commun à la plupart des acteurs du secteur. « Il s’agit de nous adapter à ce nouveau mode de vie instauré par l’essor d’internet. » souligne Béatrice Guéguiniat responsable internet du groupe Maif. La révolution internet s’inscrit dans la logique de distribution multicanal de mise dans le monde de l’assurance depuis quelques années. Le créneau est porteur puisque les sites des assureurs ou des mutuelles qui se sont mis à la souscription en ligne ont connu une forte augmentation de leur trafic. Depuis le lancement de son site le 23 mars 2009, 4,3 millions d’internautes se son connectés à la plateforme de la Maif. Internet est donc devenu un véritable outil de captation de prospect.

    Le processus de souscription en ligne se veut généralement très simple. Première étape, se connecter au site de l’assureur ou du mutualiste de son choix. Ensuite, deux solutions se présentent à l’internaute. Soit, il fait une demande de devis, soit il fait directement le choix de la souscription. Dans les deux cas, l’internaute est amené à entrer des informations personnelles qui permettront la réalisation du devis ou l’édition d’un contrat en bonne et due forme.

    Dans le cadre d’une assurance automobile, il lui sera par exemple demandé son lieu de résidence, le modèle de son véhicule, la puissance fiscale, la fonction du véhicule (personnelle, professionnelle)… A l’issue du questionnaire, un devis tarifé est établi. Il peut alors faire le choix de souscrire ou de se faire rappeler par un conseiller pour de plus amples informations sur les conditions d’application du contrat qui lui est proposé.

    Car, pour ceux qui restent attachés au réseau physique « passer par internet ne remet pas en cause la relation client » assure Béatrice Guéguiniat responsable internet du groupe Maif. « S’il le souhaite, un client peut effectuer un devis sur le site et demander à être rappelé par un de nos conseillers afin de poursuivre le processus jusqu’à la souscription ou simplement de poser des questions sur un contrat. »

    Seul bémol, pour la plupart des sites, il est en revanche rarement prévu par les assureurs et les mutuelles un système de résiliation en ligne. Derrière, se cache la crainte que certains internautes ne résilient leur contrat par erreur.


    Laissez votre avis