Dossier grippe A : la campagne de vaccination, qui, où, quand, combien et comment

    Plus de deux millions de français se sont d’ores et déjà faits vacciner contre la grippe A dans l’un des 1090 centres répartis sur tout le territoire. Au total, ce ne sont pas moins de 63.295.000 de personnes qui seront invités dans les centres de vaccinations par l’Assurance maladie. Si les français semblent de plus en plus enclins à recevoir l’injection de vaccin, plusieurs questions sur la marche à suivre pour se faire vacciner restent en suspend.

    Où peut-on se faire vacciner ?
    Tout d’abord, inutile de se présenter dans un centre de vaccination si vous n’avez pas été convoqué par votre caisse d’assurance maladie. La Caisse primaire d’assurance maladie dont vous dépendez vous enverra un bon de vaccination, sorte de sésame pour franchir le seuil de l’un des 1090 centres de vaccination répartis sur tout le territoire.

    Pourquoi ne peut-on se faire vacciner chez son médecin généraliste ?
    Les médecins généralistes ont été écartés de la campagne de vaccination. Principale raison invoquée par le gouvernement, le coût logistique que cela induirait. Interrogée par le Monde, Roselyne Bachelot, ministre de la Santé s’explique sur ce point précis : « selon les études que nous avons menées, basculer la vaccination sur la médecine libérale triplerait a minima le coût de la logistique et du paiement des professionnels. Imaginez qu’il faudrait livrer, sans doute de façon quotidienne, plus de 50.000 cabinets libéraux après avoir prépositionné les vaccins dans 22.000 officines pharmaceutiques. » Autre point de blocage, le manque de vaccins monodoses qui pourraient être livrés aux cabinets médicaux. Hors, l’utilisation de vaccins multidoses par les généralistes entraîneraient trop de perte de produits.

    Quand se faire vacciner ?
    Le ministère de la Santé a mis en place un calendrier de vaccination sur les recommandations des autorités sanitaires. Il prend en compte le caractère prioritaire des personnes à vacciner. Au total, 13 catégories ont été définies en fonction de l’âge, et de l’état de santé des personnes concernés (voir la liste complète).

    Qui bénéficie du vaccin sans adjuvants ?

    Sur les recommandations du Haut conseil de la santé publique (HCSP), le gouvernement a ciblé 4 groupes de personnes concernés par les vaccins sans adjuvants :
    -Les femmes enceintes (à partir du deuxième trimestre de grossesse),
    -Les enfants de 6 mois à 23 mois,
    -Les sujets porteurs de maladies de système ou d’une immunodépression associée à une affection sévère susceptible d’être réactivée par un vaccin contenant un adjuvant (transplantations allogéniques d’organes solides ou de cellules souches hématopoïétiques, maladies auto-immunes sévères touchant des organes centraux)
    -Les enfants âgés de 2 à 9 ans.

    La vaccination est-elle gratuite ?
    Oui, la vaccination est entièrement gratuite pour les plus de 63 millions de français appelés à se rendre dans un centre. Elle est entièrement prise en charge par la Sécurité sociale, épaulée par les complémentaires santé qui mettent quelques 280 millions d’euros sur la table, soit un peut moins de 25% du coût d’achat des vaccins.

    Une dose ou deux doses ?
    Les dernières recommandations de l’Agence européenne du médicament (EMEA) confirment qu’une seule injection est suffisante pour protéger contre le virus de la grippe A. Plusieurs catégories de personnes recevront tout de même les deux injections. Il s’agit des enfants de moins de 9 ans et de certains malades qui nécessitent une protection maximale.


    Laissez votre avis