Dossier : interview de Tanguy Thévenet, d’Hyperassur.com (2eme partie)

    Interview de Tanguy Thévene, directeur général d’Hyperassur.com. Le site a vu le jour en 2006 et propose aux internautes de comparer en ligne différentes offres d’assurance que ce soit dans les domaines de l’automobile, l’habitation, la santé ou encore de l’assurance vie.

    En quelques années, le marché de la comparaison d’assurances est sorti de son anonymat et s’est inscrit dans la logique de développement des canaux de distribution mis en place par les assureurs. Dans cette deuxième partie, Tanguy Thévenet revient sur les perspectives d’avenir de la comparaison d’assurance en ligne.

    Quelles sont les perspectives de développement de la comparaison en ligne ?
    Le développement d’Hyperassur s’articule autour de plusieurs axes. La première problématique concerne la croissance du site. Nous sommes sur un marché qui se développe bien. L’assurance sur internet est appelée à prendre une part de plus en plus importante. Notre mission est de proposer un service impartial au consommateur et une plateforme de qualification de prospects qui soit la plus efficace possible pour les assureurs. Notre logique tourne donc autour de la croissance. Cela passe par le déploiement d’un plan marketing sur les années à venir et par l’amélioration du panel d’offres. Il s’agit d’intégrer de nouvelles offres sur le site que ce soit en assurance auto, santé, emprunteur, mais aussi en habitation, en deux roues et en assurance-vie.

    Les assureurs ont-ils pris le virage du net ?
    Depuis deux ou trois ans, nous sentons une prise de conscience très forte de la part de l’ensemble des assureurs du marché, quel que soit leur type, (mutuelles, bancassureurs, assureurs traditionnels, les courtiers…) qu’internet va jouer un rôle majeur dans la distribution d’assurances dans les années à venir. Les habitudes de consommation sont en train de changer de façon massive. Par conséquent, les comparateurs, au sens large, ont un rôle déterminant à jouer dans le déploiement des offres des assureurs sur le web. Ils représentent un canal de recrutement extrêmement efficace pour capter une nouvelle clientèle, à un coût compétitif.

    De son côté, le consommateur est-il prêt à délaisser les réseaux physiques pour réaliser toutes ses opérations d’assurance exclusivement sur le web ?
    C’est un vaste débat qui a été animé de nombreuses fois depuis la naissance de l’internet commercial. Le poids des réseaux physiques, notamment pour les assureurs traditionnels, est important. Maintenant, il existe beaucoup d’acteurs qui ont moins cette contrainte des réseaux physiques. Je pense en particulier aux mutuelles, qui ont d’ailleurs pris de l’avance sur le sujet. Effectivement, le consommateur est prêt à avancer sur internet également dans le domaine de l’assurance comme il l’a fait pour les produits de voyage ou les produits culturels. Cela met peut-être plus de temps, c’est certain. Mais la vague de fond est inéluctable. Aujourd’hui, nos chiffres de croissance en terme de trafic et de prospects envoyés aux assureurs le prouvent. Nous sommes en très forte croissance. C’est un marché qui est appelé à se développer. Des études montrent qu’à l’horizon 2013-2014, 25% des affaires nouvelles en assurance auto seront effectuées via internet. Et le phénomène est voué à durer.


    Laissez votre avis