Dossier : La difficulté de s’assurer pour les métiers à risque

Ils sont laveurs de carreaux, démineurs, pompiers, militaires ou encore artificiers et ils ont tous un point commun. Ils représentent un risque pour les compagnies d’assurance qui peuvent hésiter à les couvrir dans le cadre de leur profession ou leur faire payer des primes exorbitantes.

Le métier d’assureur consiste par définition à couvrir l’aléa, le risque. Pourtant dans certains cas, des professionnels se retrouvent à la limite de l’assurable et les compagnies rechignent à les prendre en charge. Le cas des obstétriciens avaient soulevé un vent de révolte au sein de ce corps médical en novembre 2009. Les montants de garantie trop faibles en responsabilité civile professionnelle rendaient les praticiens vulnérables en cas de procédure judiciaire à leur encontre.

Car certaines compagnies d’assurance peuvent jouer sur deux volets pour limiter voire dissuader certains professionnels considérés « à risques » de se couvrir chez elles. En premier lieu, les niveaux ou les montants de garantie. Pour les assurances de prêt, les couvertures prévues dans les contrats ne prennent par exemple pas en charge l’invalidité. Une pratique qui peut rendre l’accès au crédit très compliqué pour des professionnels, comme les pompiers, les artificiers qui se retrouvent régulièrement dans des situations périlleuses.

Second volet sur lequel les compagnies d’assurance agissent, le montant des primes. Pour certaines catégories de métiers dits « à risques », les primes d’assurance peuvent littéralement s’envoler pour des contrats similaires à ceux d’une personne pratiquant une profession plus classique. Car c’est bien le risque qui détermine le coût d’une police d’assurance, mais aussi la fréquence de la sinistralité. Le risque d’invalidité, de décès, d’hospitalisation et même de procédure judiciaire sont autant d’éléments qui entrent en ligne de compte pour calculer le niveau des primes et qui expliquent le montant prohibitif de certaines assurances.

Certains acteurs se sont spécialisés sur ces professions particulières pour offrir des couvertures et des garanties proches des contrats classiques.


Laissez votre avis