Dossier : La garantie “valeur à neuf” en assurance, mode d’emploi

    Lors d’un sinistre, le contrat d’assurance habitation peut prévoir deux modes d’indemnisation pour les objets endommagés ou détruits. En premier lieu, le remboursement peut être indexé par un coefficient de vétusté correspondant à l’usure de l’objet en question. Dans ce cas, l’objet perd de sa valeur au fil du temps, ce qui peut fortement réduire le montant du dédommagement. Les assurances proposent donc une formule alternative, en garantissant le remboursement de l’objet à sa valeur à neuf, écartant la notion de vétusté.

    Si les formules proposées sont en moyenne 20% plus chères que les contrats traditionnels, garantir la valeur d’achat peut s’avérer primordial pour des équipements de grande valeur pécuniaire. Electroménager, télévisions, informatique, systèmes audio : les appareils électriques sont aujourd’hui de véritables bijoux de technologie. Outre leur grande fragilité, ces objets ont la particularité de perdre une grande partie de leur valeur très rapidement. Souscrire une garantie remboursement valeur à neuf parait donc indispensable pour couvrir le moindre sinistre.

    Les assureurs proposent donc des formules spécifiques, le plus souvent intégrées dans le contrat d’assurance habitation. L’assuré peut choisir tel ou tel objet qui selon lui mérite une garantie de remboursement valeur à neuf ou bien opter pour une garantie incluant le coefficient de vétusté. La plupart du temps, les deux modes d’indemnisation coexistent dans les contrats.

    Cependant, de nombreuses conditions entourent cette garantie. Si les biens et les objets achetés depuis moins de 6 mois sont remboursés intégralement quelque soit la formule, la garantie valeur à neuf permet de prolonger la période de remboursement total. Et selon les contrats, cette durée peut varier (entre 2 et 5 ans). Il est important également de bien garder la facture d’achat de l’objet afin de faciliter au mieux les conditions de remboursement en cas de sinistre. Enfin, certaines formules peuvent comporter des conditions particulières, il faut donc vérifier précisément avant de protéger ses biens mobiliers avec la garantie valeur à neuf.

    Par ailleurs, cette formule ne s’applique pas qu’aux contrats de type assurance habitation. Les contrats d’assurance automobile par exemple proposent des formules similaires concernant la valeur du véhicule couvert par l’assurance.

    Damien Dozol


    Laissez votre avis