Dossier: l’assurance au kilomètre pour les 2 roues

    L’assurance au kilomètre est, comme son nom l’indique, une formule pour laquelle vous payez une prime calculée en fonction des kilomètres réellement parcourus sur une période donnée. Que ce soit un contrat chiffré pour une période pré-établie ou alors une souscription calculée en fonction de données enregistrées sur un boitier kilométrique, cette garantie fonctionne déjà sur les autos depuis quelques années. Encore peu développée en France, cette assurance appelée aussi « Payd » pour « Pay as you drive » apporte son lot d’avantages et d’inconvénients.

    Le système « Pay as you drive », qui signifie clairement « payez pour ce que vous conduisez », est une offre plutôt attractive, surtout pour les « petits rouleurs », puisqu’elle permet des baisses significatives de tarifs. Cette garantie nécessite le plus souvent la mise en place d’un boîtier électronique sur votre 2 roues, une sorte de GPS qui va transmettre le nombre de kilomètres parcourus à votre assureur. L’installation du boitier est en générale prise en charge par votre compagnie d’assurance. Et que ce soit pour un usage privé ou pour votre trajet de travail cette dernière vous couvre dès que vous êtes au guidon.

    Adaptées à ceux qui pratiquent la moto comme loisirs, certaines assurances au kilomètre sont estimées par avance avec la période et la distance parcourue. Le montant de la prime est ensuite calculé en fonction de ces facteurs. La plupart des offres proposent donc des forfaits mensuels de kilomètres (avec un pourcentage de réduction sur la prime) , puis au-delà du forfait un prix par kilomètre. Il y a comme dans tout contrat des conditions d’usage et des exclusions de garantie (conduite de jour ou de nuit, en semaine ou en weekend, âge du conducteur, malus, etc…)

    En règle générale, les contrats d’assurance « Pay as you drive » offrent les mêmes garanties et formules que les contrats traditionnels. Chacun est libre de choisir des offres telles que l’assurance tiers, tiers / vol, ou encore une garantie incendie ou tous risques. La différence se situe au niveau du mode de facturation de l’assurance qui se calcule en fonction de se que vous roulez. En cas d’accident ou de vol, le boitier installé sur votre machine déclenche automatiquement une procédure de recherche et d’assistance entièrement prise en charge par votre contrat.

    Pourtant, peu de compagnies d’assurances sont encore sur ce créneau, et les motards ou conducteurs de scooter sont perplexes. Ainsi, si en théorie la tarification de l’assurance est réalisée en fonction de l’utilisation réelle du véhicule, certains assureurs ne collectent pas que les données kilométriques. Grâce à la géolocalisation, ces derniers récupèrent d’autres informations comme les créneaux horaires de conduite, les types de routes empruntés, la vitesse, afin de mieux cibler leur clientèle. Ainsi, afin de protéger la vie privée des conducteurs, la CNIL ( Commission nationale de l’informatique et des libertés) a exigé de la part des compagnies une restriction dans la collecte des données individuelles.

    Si le système d’assurance au kilomètre pur et dur n’existe pas vraiment à l’heure actuel, les différentes offres « Pay as you drive » ont quand même une incidence certaine sur le prix des contrats. Particulièrement intéressants pour les jeunes, ce système s’adresse aussi à ceux qui ne roulent que sur de petits trajets ou occasionnellement. Frileuses, les compagnies d’assurances sont encore peu nombreuses à se lancer sur le secteur du 2 roues, pourtant l’Angleterre par exemple à déjà adopté franchement ce mode de garantie en ce qui concerne motos et scooters.


    Laissez votre avis