Dossier : Les « banques » d’assureurs, intermédiaires en opérations bancaires

    Si certains établissements sont de véritables banques, l’entrée des assureurs dans le monde bancaire se fait en général par le crédit, avant que le mandat ne s’élargisse vers la banque au quotidien.

    Parmi les assureurs présents sur le marché des produits bancaires, tous proposent des crédits. Crédits auto, prêts à la consommation, crédit travaux voire des crédits revolving dans certains cas, sont disponibles dans les gammes de produits.

    Pour les assureurs, le crédit est un moyen assez simple de retenir un client, sur plusieurs années. L’idée n’est pas forcément de lui proposer ensuite d’autres produits bancaires à proprement parler, mais plutôt de lui présenter la gamme habituelle d’assurances et de placements plus proche de son métier d’origine.

    Pour proposer de tels produits, tous n’ont pas racheté ou créé une banque, mais ils ont construit des partenariats ou sont entrés au capital d’organismes de crédit. L’assureur devient ainsi Intermédiaire en opération de banque (IOB), comme du reste un banquier est « intermédiaire en assurances ».

    Le statut d’IOB que l’on peut voir, par exemple, sur les affichages dans les agences ou en mention dans les publicités, signifie que le mandataire a reçu mandat d’un établissement de crédit ou d’une banque pour effectuer des opérations en son nom.

    Le client s’adresse à l’intermédiaire un peu comme à un courtier en assurance. Il a des besoins et l’intermédiaire, en l’occurrence l’agent d’assurance ou la société d’intermédiation qui emploie le conseiller, sera chargé de faire le lien avec les organismes dont il a le mandat.
    Mais à côté de ce métier « bancaire », l’agent ou le conseiller peut très bien reprendre sa casquette d’assureur, exactement comme le fait le conseiller au guichet d’une banque.

    L’intermédiaire en opération bancaire n’est pas tenu de tout connaître de la situation financière de ses clients, surtout quand il se limite à proposer des crédits de courte durée. Il n’y a pas besoin de changer de banque, puisque de toute façon les assureurs travaillant avec le statut d’IOB ne dispose pas de produits de banque au quotidien.


    Laissez votre avis