Dossier : Panorama des assurances pour étudiants

    Pour nombre d'étudiants, c'est la fin du lycée et le début du cycle secondaire en université ou en école. Pour les autres, il s'agit de repartir pour une année. Si la rentrée universitaire s'étale entre septembre et octobre selon les établissements, les questions d'assurance font partie des joies administratives à régler avant de reprendre la chemin des amphis. Voici un bref panorama qui sera plus approfondi dans les articles qui complèteront ce dossier.

    Pour nombre d’étudiants, c’est la fin du lycée et le début du cycle secondaire en université ou en école. Pour les autres, il s’agit de repartir pour une année. Si la rentrée universitaire s’étale entre septembre et octobre selon les établissements, les questions d’assurance font partie des joies administratives à régler avant de reprendre la chemin des amphis. Voici un bref panorama qui sera plus approfondi dans les articles qui complèteront ce dossier.

    Trois assurances sont primordiales pour débuter une rentrée scolaire en toute tranquillité. En premier lieu, celle qui concerne la très grande majorité des étudiants, l’assurance santé. Au moment de l’inscription en faculté des étudiants viendront surement vous vanter les mérites de telle ou telle mutuelle étudiante. Il s’agit en fait de complémentaires santé chargées de prendre en charge tout ou partie des frais de soins non remboursés par la Sécurité sociale.

    Le deuxième volet de l’assurance s’adresse à tous les étudiants qui quittent le cocon familial pour s’installer dans leur appartement. Souscrire une assurance habitation est obligatoire pour tous les locataires. Une attestation sera d’ailleurs demandé par le propriétaire avant la signature du bail. La multirisque habitation permet de se couvrir contre un maximum de risque (vol, incendie, dégâts des eaux…) et vos biens personnels (meubles, ordinateurs…) selon la formule choisie.

    Enfin dernière assurance, également obligatoire, l’assurance automobile. Il existe sur le marché des contrats automobiles dédiés aux étudiants. La plupart des garanties sont classiques. La responsabilité civile est le minimum légal pour conduire en conformité avec la loi. Ensuite, selon les niveaux de couverture les contrats peuvent inclure la prise en charge des dommages corporels et matériels, l’assistance en cas de panne. La vraie particularité pour les étudiants, principalement fêtards, concerne la prise en charge des frais de taxis en cas de soirée trop arrosée.

    Au delà de ces trois piliers de l’assurance pour étudiants, il existe toute une gamme de produits facultatifs, mais ciblés sur la vie étudiante. Ils couvrent tour à tour le vol de manuels scolaires, les dommages aux matériels informatiques en dehors de son lieu d’habitation, la prise en charge des frais de scolarité en cas de décès du financeur des études ou encore la responsabilité civile dans le cadre des stages en entreprise. D’autres se rattachent à l’objet des études. Les étudiants en médecine, amenés à pratiquer en milieu hospitalier dans le cadre de leurs études, se voient par exemple proposer des extensions de responsabilité civile médicale et paramédicale pour être couvert en cas de recours d’un patient contre leur personne.

    Les garanties et les niveaux de couvertures de toutes ces assurance seront plus approfondis dans les articles qui suivront dans ce dossier tout au long de la semaine.

    CP : Labeyrie&Associés-Flickr

    Laissez votre avis