Dossier “Pro” : quelles sont les professions les plus difficiles à assurer ?

    Lorsque l’on souscrit une assurance, que ce soit pour emprunter de l’argent, pour se protéger dans la vie de tous les jours ou encore pour garantir l’avenir de ses proches, le métier que l’on exerce est un facteur essentiel et déterminant. Ainsi, les tarifs de certains contrats varient selon la dangerosité de votre emploi. Contracter une assurance décès lorsqu’on est fleuriste n’est pas sensiblement la même chose que lorsqu’on est démineur dans l’armée de terre. Bien évidemment, chaque assureur définit lui-même ce qu’il considère comme un métier à risques, mais certaines professions réapparaissent fréquemment en tant que tel.

    Il est parfois difficile pour les compagnies d’assurance de protéger leurs souscripteurs du fait de la profession particulière qu’ils exercent. Certains métiers à risques atteignent vite les limites de l’assurabilité, comme par exemple dans le domaine médical (chirurgiens, obstétriciens et anesthésistes) où les cotisations sont hors de prix et augmentent chaque année, à cause entre autres, d’une indemnisation de plus en plus élevée des victimes, d’une relation de plus en plus ténue entre préjudice et faute, et d’une fréquence de sinistres élevée (proche de 20 %).

    Les journalistes de guerre sont eux aussi considérés comme exerçant une profession à risque. Aujourd’hui, ACE est un des seuls assureurs qui accorde la garantie risque de guerre pour les organes de presse, mais on parle alors de surcotisation à cause du prix exorbitant des contrats. En conséquence, de nombreux supports choisissent de ne plus s’assurer en risque de guerre et se protègent donc avec une cotisation moins élevée au détriment de la sécurité.

    En ce qui concerne les militaires, les policiers ou les pompiers par exemple, il est délicat de prévoir et de protéger les risques de ces corps de métiers, notamment lorsqu’ils sont en mission. Il existe pourtant des mutuelles spécialisées comme l’AGPM qui couvrent le risque « opérationnel » de ces professions dangereuses et éprouvantes en tous temps, tous lieux, toutes circonstances. Tout comme les métiers d’élite dont fait partie le GSIGN (Groupe de Sécurité et d’Intervention de la Gendarmerie Nationale), les démineurs ou les artificiers, il suffit alors de souscrire un contrat de prévoyance, avec différents niveaux de capitaux versés et de « bonus » (enfants notamment) au choix de l’assuré et adapté à sa situation familiale (célibataire, marié, avec enfants…).

    Mais il reste bien d’autres professions complexes à garantir, notamment les convoyeurs de fonds ou les surveillants pénitentiaires qui sont eux aussi exposés quotidiennement au danger. Évidement, il existe d’autres métiers très risqués mais très ciblés par certaines mutuelles, souvent seules sur des créneaux que personne ne veut prendre le risque d’exploiter. C’est le cas pour garantir les chercheurs en virus mortels, les cascadeurs, les marins pêcheurs, les volcanologues ou encore les plongeurs extracteurs de mines ou de bombes ou même les foreurs de puis de pétrole sur terre ou en haute mer. Mais les coiffeurs sont eux aussi considérés comme tels car ils manipulent des produits chimiques. A ce titre, la profession serait exposée à un risque supérieur à la moyenne de développer un cancer, ce qui rend les assurances beaucoup plus onéreuses.

    Les sportifs professionnels, et notamment les aventuriers en milieux hostiles ou les athlètes de sports extrêmes sont également exclus des assurances classiques. Les laveurs de carreaux sur buildings, les spéléologues et autres dompteurs de fauves sont soumis à un régime de garantie spécial. Mais il est bien difficile de faire un tri ordonné des professions à risques à proprement parlé. Cela dépend d’une multitude de facteurs que seul votre assureurs peut prendre en compte. Certaines mutuelles très spécialisées s’occupent de métiers ciblés aux risques parfois très abstraits, mais aujourd’hui chaque profession peut connaitre des risques plus ou moins difficiles a cerner.


    Laissez votre avis