Dossier : Une brève présentation de la bancassurance

    Depuis quelques années, de nouvelles accroches ont surgi dans les établissements bancaires. « Banque et Assurance », par exemple, signale ainsi clairement le Crédit Agricole. La bancassurance en France tient une part de plus en plus importante. Les acteurs sont nombreux et les chiffres d’affaires conséquents. Explications.

    Naturellement, la banque propose de l’assurance. C’est le cas depuis près de 40 ans, quand le Crédit Mutuel décide de se passer d’intermédiaire et de mettre à disposition de ses clients des assurances emprunteurs lors de la contraction de crédits.
    Pour ce faire, le Crédit Mutuel fonde Assurances Crédit Mutuel (ACM) et reçoit rapidement l’agrément des autorités de l’assurance. La première filiale assurance d’une banque, fut-elle mutualiste, est née.

    Dans l’offre, les banquiers se sont rapidement orientés vers l’assurance-vie ainsi que l’assurance emprunteur, avant de diversifier complètement leurs offres et de proposer des garanties d’assurances de dommages telles que l’auto ou l’habitation entre autres.
    L’expérience bancaire a surtout permis de capter une partie de la clientèle épargnante. Les assurances-vie, qui représentent toujours l’un des placements préférés des Français, permettent à la bancassurance de faire bonne figure au milieu des assureurs.

    En 40 ans, le secteur de la bancassurance s’est considérablement étoffé. Ainsi, dans le classement des 20 premiers assureurs en chiffre d’affaires réalisé en France en 2008, se retrouvent quatre bancassureur : Crédit Agricole, Crédit Mutuel, BNP Paribas, Société Générale et Natixis, respectivement classé 2e, 8e, 9e, 10e et 16e avec des chiffres d’affaires en France en 2008 oscillant entre 17,6Md d’euros et 3,3Mds d’euros (classement établis par la Tribune de l’Assurance, décembre 2009).

    Les banques peuvent faire jouer plusieurs atouts pour vendre des produits d’assurances : l’étendue du réseau et l’arrivée précoce des clients.

    Pour le premier point, seuls quelques assureurs peuvent lutter face au maillage territorial des très nombreuses agences bancaires d’un grand groupe. En 2008 en France, la Fédération bancaire française recensait 39.700 agences… La tendance à la concentration dans le secteur, et les rachats ou regroupement opérés ces dernières ont encore accru cette force de la banque face à l’assurance qui ne peut compter que sur quelques grands acteurs en matière de réseau.

    Le second point fort vient du fait que les clients d’une banque sont souvent plus jeunes que ceux de l’assurance. La raison est simple : on ouvre bien plus souvent un compte en banque avant de souscrire une assurance pour son premier logement ou sa première voiture.


    Laissez votre avis