En assurance-vie, les rendements des fonds en euros diminuent encore en 2010

    Depuis décembre, les assureurs commencent à annoncer les taux de revalorisation de leurs fonds en euros pour l’année 2010 et, de manière quasi générale, ils sont encore une fois en retrait par rapport à l’année précédente.

    Même si on ne peut pas parler véritablement de tarifs, l’assurance-vie est également concernée par des annonces de hausses ou de baisses : les rendements des contrats et des fonds en euros. Depuis décembre, les assureurs commencent à annoncer les taux de revalorisation de leurs fonds en euros pour l’année 2010 et, de manière quasi générale, ils sont encore une fois en retrait par rapport à l’année précédente.

    Chez Axa, hors effet « bonus » réservé à certains clients, les taux descendent ainsi de 3,9 % en 2009 à 3,3 % en 2010. A la Macif, le décrochage est un peu plus élevé, avec 65 points de base (0,65 %) perdus par rapport à l’année précédente et un taux de 3,45 % ou 2,85 % selon les contrats. La Maaf, qui a été la première a dégainé, a perdu « seulement » 20 points de base (0,2 %) pour Winalto, à 4,11 %. Et pour l’instant, seul le modeste Groupe Pasteur Mutualité réussit à préserver la même rémunération que l’année précédente, à 4 %.

    Des taux attendus en retrait de 50 points de base en moyenne

    Dans les prochains jours, les annonces vont se multiplier, mais il est peu probable que cette tendance à la baisse s’inverse. Les professionnels anticipent pour la plupart une diminution de 50 points de base comme ce fut le cas pour la MACSF dont le taux passe de 4,55% en 2009 à 4,05%. Le taux moyen des fonds en euros qui s’est élevé à 3,7 % en 2009 selon la FFSA pourrait ainsi tomber à 3,2 % en 2010, avant prélèvements sociaux de 12,3 %.

    Cette baisse n’a rien de surprenant : elle était annoncée depuis des années. Elle est la conséquence logique du tassement régulier des taux d’intérêt des obligations, qui représentent le principal investissement des fonds en euros, à hauteur de 80 % au moins. Chaque année, la collecte réalisée par les assureurs est placée dans des obligations qui rapportent de moins en moins et les revenus des portefeuilles (qui forment l’essentiel du « rendement ») baissent mécaniquement.

    Pas d’amélioration en 2011 ?

    Le rythme de diminution est toutefois plus rapide que celui attendu par les spécialistes, car les taux obligataires ont chuté l’an dernier à un niveau historiquement bas (2,7 % pour l’emprunt d’Etat français à dix ans). Les obligations qui ont été acquises par les assureurs durant ces derniers mois avec de très faibles coupons vont peser durablement sur les performances des fonds en euros. Seule une remontée des taux obligataires permettrait une inversion de la tendance. Personne ne l’attend pour autant en 2011.

    Dans de telles conditions, ce sont les assureurs ayant une gestion offensive et jouant les marchés d’actions sur 5 à 10 % de leur portefeuille qui présentent le meilleur potentiel de revalorisation à moyen ou long terme. Ils sont toutefois de moins en moins nombreux à investir en Bourse, en raison d’une réglementation (Solvabilité II) qui les en décourage.


    un commentaire sur “En assurance-vie, les rendements des fonds en euros diminuent encore en 2010”

    Laissez votre avis