La garantie bris de glace

    Petites fissures, éclats divers ou impacts importants, les vitres ou le pare-brise d'une automobile sont vulnérables au quotidien. Pour les protéger, il existe la garantie « bris de glace » mais gare aux franchises et aux pratiques des entreprises spécialisées.

    Petites fissures, éclats divers ou impacts importants, les vitres ou le pare-brise d’une automobile sont vulnérables au quotidien. Pour les protéger, il existe la garantie « bris de glace » mais gare aux franchises et aux pratiques des entreprises spécialisées.

    Lors de la souscription d’une assurance auto, la garantie bris de glace permet la prise en charge des frais de réparation ou de remplacement des vitres du véhicule par sa compagnie. Cette garantie est optionnelle, mais elle est souvent incluse d’office dans les contrats. Elle concerne évidemment le pare-brise, la lunette arrière et les vitres latérales, mais aussi le toit ouvrant ou les toits panoramiques en verre. En ce qui concerne les phares ou les rétroviseurs ces derniers sont rarement pris en charge par cette garantie.

    En 2009, les assureurs ont dénombré plus de 3,7M de bris de glace en France (Sources : FFSA ), et selon l’association « 40 millions d’automobilistes », le nombre de réparations de pare-brises augmente de 15% par an (voir notre article sur le sujet). Par conséquent, la garantie bris de glace est passée à environ 8% de la prime moyenne d’un automobiliste cette année ( soit environ 32 euros), contre 6% en 2008.

    Réparation ou remplacement

    Suivant l’étendue des dégâts, l’assuré peut faire réparer un éclat (si le diamètre de l’impact inférieur à 15 mm), ou changer entièrement la vitre ou le pare brise du véhicule. Si le contrat ne comporte pas de franchise, la garantie bris de glace permet alors le règlement direct de la compagnie d’assurance auprès des réparateurs spécialisés comme Mondial Pare-Brise, Carglass ou encore France Pare-Brise (avec accord préalable des deux parties, et déclaration du sinistre sous 5 jours ouvrés).

    Les sociétés spécialisées, Carglass en tête, ont souvent des accords avec la plupart des enseignes d’assurance pour faciliter les démarches administratives des assurés sinistrés, comme la prise en charge du tiers payant par exemple. En cas de bris de glace, on peut lire sur le site de l’enseigne « Dès que vous avez pris rendez-vous, nous vous aidons avec vos papiers d’assurance et procédons aux interventions une fois l’accord de votre assurance obtenu. Si vous devez régler une franchise en cas de remplacement, nous encaissons directement votre paiement sans que vous ayez à contacter votre assurance. ».

    Et Carglass d’indiquer que la réparation ne coûte rien à condition que vous soyez assuré bris de glace, réparation incluse, sauf application d’une franchise, dans les centres agréés par votre assurance et hors frais éventuels de déplacement. Dans son enquête, l’association « 40 millions d’automobilistes » dénonce ce principe de « transformer le client de l’assureur en client du réparateur », qui fait augmenter les prix des franchises dans les contrats.

    Le cas de ces franchises

    La garantie bris de glace est très souvent accompagnée d’une franchise (partie des frais de réparation laissée à la charge de l’assuré) qui varie selon les cas. Cette dernière conditionne le prix des réparations et donne lieu à de nombreux litiges. Certaines compagnie la rendent même obligatoire, il est donc conseillé de bien regarder son contrat.

    Si vous êtes couverts pour les vols ou les tentatives de vol du véhicule, vous risquez d’avoir une franchise beaucoup plus élevée qu’une simple franchise « bris de glace ». Si le fait de casser une vitre a été réalisé pour permettre un vol, alors votre assureur considère que le sinistre relève de la garantie vol ou tentative de vol. Si vous n’êtes pas assuré, les dégâts seront à votre charge. Enfin, il est à noter que la garantie bris de glace n’a aucune incidence sur le bonus/malus du contrat auto et sur le montant de votre prime d’assurance.


    Laissez votre avis