Les conventions obsèques diffèrent-elles selon les religions ?

    Judaisme, Islam, Catholicisme ou Protestantisme, chaque religion a ses propres rites pour enterrer ses morts. Dans les conventions obsèques, les différences restent pourtant ténues.

    Judaïsme, Islam, Catholicisme ou Protestantisme, chaque religion a ses propres rites pour enterrer ses morts. Dans les conventions obsèques, les différences restent pourtant ténues.

    Pour les conventions obsèques en capital, les spécificités liées aux pratiques religieuse sont effacées. Il s’agit en effet d’une réserve d’argent destinée à l’organisation des funérailles. Par conséquent aucun détail de la cérémonie n’est prévu à l’avance. Au décès du défunt, le bénéficiaire du contrat désigné à la signature met sur pied les obsèques avec le capital constitué dans le cadre de la convention obsèques.

    Pour être sûr que l’inhumation ou la crémation soit réalisée selon les préceptes religieux, il faut opter pour un contrat en prestation. Il a pour objet de déterminer en accord avec le souscripteur, tous les détails liés à la cérémonie.

    Les particularités de chacun des rites religieux peuvent alors apparaître. Il est par exemple possible pour un juif de demander à se faire enterrer en Israël ou dans un cimetière israélite, à ce que la toilette du corps soit accomplie par des membres du consistoire ou encore à ce que la cérémonie soit dirigée par un rabbin.

    Pas de contrat type par religion

    Même chose pour les musulmans. Dans le cadre des contrat en prestation, ils peuvent organiser la cérémonie dans la tradition de l’Islam. Cela concerne aussi la toilette du corps, la présence d’un imam ou le lieu d’inhumation.

    Dans ces cas précis, les conventions obsèques prennent la forme de devis. Ils suivent les désirs des souscripteurs. Ensuite, « les coûts pour l’inhumation d’un juif, d’un musulman, d’un catholique ou d’un protestant sont sensiblement les mêmes. La différence de prix se fait sur la durée des concessions, et sur le lieu d’inhumation, selon qu’elle se déroule en France ou à l’étranger » explique ce gérant d’une entreprise de pompes funèbres.

    En conclusion, rares sont les prestataires qui proposent des conventions ciblées selon une communauté religieuse. Il existe aujourd’hui des solutions sur le marché permettent d’organiser ses funérailles selon sa croyance.


    Laissez votre avis