Les hausses de tarifs en assurance habitation pour 2011

    Parmi les hausses de tarifs annoncées par les compagnies en 2011, l'assurance habitation sera particulièrement touchée avec des augmentations du prix des cotisations allant de 3,5 à 8%.

    Parmi les hausses de tarifs annoncées par les compagnies en 2011, l’assurance habitation sera particulièrement touchée avec des augmentations du prix des cotisations allant de 3,5 à 8% en moyenne.

    L’assurance habitation devrait subir de fortes augmentations tarifaires pour l’année 2011. Même si tous les assureurs n’ont pas encore annoncé la couleur, les grandes enseignes ont d’ores et déjà recalculé leurs grilles et prévues des hausses sur les contrats de l’année à venir.

    Axa prévoit une hausse moyenne de 3,3%*, Aviva table  de son côté sur une augmentation allant entre +3,3% et +4,3%*. De son côté, la Macif table sur une revalorisation de 4,6%**, la MAAF s’oriente elle, vers une hausse de 3%**. Enfin, MMA annonce une hausse moyenne de 4%*, la MAIF de 3,5%,la Matmut de 3,1%* et Gan/Groupama de 3,6%*.

    *Hors indice de la Fédération française du bâtiment du coût de la construction qui s’établit à 3,7% au troisième trimestre 2010.
    **Hors indice Insee du coût de la construction qui s’établit à environ 1,4%.


    Attention aux indices

    Les augmentations de tarifs annoncées par les compagnies peuvent tenir compte ou non de ce que l’on appelle les indices, qui servent à l’indexation des polices d’assurance. Ces indices peuvent alors faire varier sensiblement le prix de sa cotisation.

    L’indice FFB du coût de la construction par exemple (ou ICC FFB), est un indice trimestriel, calculé par la Fédération Française du Bâtiment à partir du prix de revient d’un immeuble. Cet indice est répercuté par certaines compagnies ou mutuelles pour compenser la hausse du coût des réparations en cas de sinistres. Lors de la souscription d’un contrat d’assurance habitation, l’indice FFB de référence est celui fixé au 1er janvier de l’année en cours. Chaque année, la cotisation, le montant des franchises et du capital mobilier est alors recalculé.

    Il est possible de calculer la valeur de l’indice en cours sur le site de la FFB.

    On trouve également l’indice du coût de la construction calculé par l’INSEE (ou ICC INSEE). Sur le même principe que le précédent, cet indice trimestriel est élaboré par l’Institut de la statistique et établi en collaboration avec le Ministère de l’équipement, des transports et du logement.

    Les évènements climatiques en cause

    Pour expliquer ces hausses de tarifs importantes (les hausses des années précédentes étaient comprises entre 2 et 5%), les assureurs sont unanimes : les catastrophes climatiques importantes de l’année (Inondations dans le Var, Tempête Xynthia, orage de grêle notamment) ont fortement impacté les assurés et  ont fait augmenter les indemnisations. Par conséquent, face à une trop grande sinistralité (proportion des sinistres rapportée à l’ensemble des assurés) les enseignes remontent leurs prix.

    « En 2010, nous avons eu deux évènements importants qui a eux deux ont coûté plus cher que Klaus et Quinten en 2009. Le tempête Xynthia d’un côté et les inondations du Var ont représenté 2,1Mds d’euros sur le premier semestre 2010 » explique Stéphane Pénet directeur des assurance dommages à la FFSA (voir notre articles précédent).

    « Si nous connaissons en 2011 une troisième mauvaise année de suite, ces hausses ne seront pas suffisantes pour que le marché revienne à l’équilibre technique», ajoute Jacques de Peretti, directeur général délégué d’Axa France.


    Laissez votre avis