Réparations automobiles, quelle prise en charge par l’assurance ?

    Après un sinistre automobile, la phase de réparation et d'indemnisation est une étape importante tant pour l'assureur que pour son client.

    Après un sinistre automobile, la phase de réparation et d’indemnisation est une étape importante tant pour l’assureur que pour son client. Suivant les contrats, les prises en charge ne sont pas les mêmes, News Assurances vous éclaire sur la question.

    Après un accident de voiture, la prise en charge des dommages matériels par les assureurs est soumise à conditions. Avant même d’évoquer les garanties des contrats, certains assureurs utilisent un barème précis. Il s’agit de la convention IRSA (Indemnisation de Règlement Sinistre Automobile ) qui permet une indemnisation directe entre la compagnie d’assurance et son client.

    Selon la FFSA (Fédération Française des Sociétés d’Assurance), « le droit à indemnisation est apprécié en fonction des responsabilités établies et non pas en fonction des garanties souscrites. La prise en charge par l’assureur est calculée sur la base de la valeur de remplacement du véhicule. » L’assuré est dédommagé en totalité lorsqu’il n’est pas responsable de l’accident, ou partiellement en cas de responsabilité partagée (quelles que soient les garanties de son contrat).

    Lorsque l’assuré est responsable d’un accident, la compagnie d’assurance n’indemnisera pas ce dernier (sauf en cas de souscription d’une garantie de dommages au véhicule.)

    Les différentes garanties des contrats

    Afin d’être indemnisé par sa compagnie, il existe plusieurs garanties incluses dans les contrats d’assurance automobile. Dans une premier temps, la garantie dommage tous accidents couvre l’ensemble des dégâts matériels d’un véhicule, que vous soyez responsable ou non du sinistre. Ensuite, il existe une garantie dommage collision qui ne jouera qu’en cas de choc avec un autre véhicule, un piéton ou un animal dont on connait le propriétaire.

    Le contrat d’assurance va également déterminer le montant d’indemnisation du véhicule en fonction de plusieurs critères de valeur. On parle alors de valeur agréée (valeur d’assurance déterminée par un expert), de valeur catalogue (valeur de vente du véhicule neuf en catalogue) ou alors de valeur de remplacement ( prix d’une voiture d’occasion de caractéristique).

    Sources : FFSA


    Laissez votre avis