Sécu Etudiante : Se soigner à moindre coût

    Même si nous bénéficions en France d’une sécurité sociale performante, se soigner peut coûter cher. Il existe pourtant diverses possibilités pour réduire ses dépenses de santé. Liste non exhaustive des astuces à connaître.

    Suivez le parcours de soin coordonné
    Depuis 2005, la loi impose au patient de déclarer son médecin traitant. C’est en passant par lui, pour le consulter directement ou pour obtenir un rendez-vous chez un spécialiste, que vous bénéficierez des meilleurs taux de remboursement : 70 % contre 30 % si vous n’avez pas suivi le « parcours de soin coordonné ».

    Choisissez les génériques !
    Ils ont le même principe actif et sont jusqu’à 30 % moins chers que les médicaments de marque. Les médecins hésitent de moins en moins à les prescrire et les pharmaciens à les délivrer. Profitez-en !

    Pensez aux examens gratuits
    En tant qu’étudiant, vous avez droit à une visite médicale gratuite. Renseignez-vous auprès du service universitaire ou interuniversitaire de médecine préventive et de promotion de la santé (SUMPPS). Pour le test du sida, il existe les Cidag : les centres d’information et de dépistage anonyme et gratuit. Des journées de dépistage gratuit sont également organisées pour diverses maladies, comme ce fût le cas le jeudi 28 mai 2009 pour le cancer de la peau.

    Faites-vous soigner par d’autres étudiants…
    Dans les facultés dentaires, les écoles d’optique ou les écoles de podologie, les futurs diplômés peuvent vous soigner à des tarifs bien moins élevés que ceux pratiqués par leurs confrères en poste. Mais il faut être prêt à attendre parfois plusieurs semaines avant d’obtenir un rendez-vous.

    ..ou dans des centres municipaux de santé
    Y interviennent des praticiens qui ne font pas de dépassement tarifaire, c’est-à-dire que le tarif des consultations ne va pas au-delà de 22 euros pour un généraliste et 25 euros pour un spécialiste.


    Laissez votre avis