Situs sbobet resmi terpercaya. Daftar situs slot online gacor resmi terbaik. Agen situs judi bola resmi terpercaya. Situs idn poker online resmi. Agen situs idn poker online resmi terpercaya. Situs idn poker terpercaya.

situs idn poker terbesar di Indonesia.

List website idn poker terbaik.

Situs agen slot terpercaya dan resmi

slot hoki terpercaya

slot online gacor Situs IDN Poker Terpercaya slot hoki rtp slot gacor slot deposit pulsa situs judi bola resmi Kumpulan bandar judi bola parlay terpercaya dengan pilihan game judi online terlengkap, mulai dari permainan slot online, togel online, casino online, tangkas dan masih banyak lagi.


    Zoom sur la couverture des serres par les assurances

    Certaines cultures nécessitent des serres. Mais une chute de grêle peut détruire un investissement coûteux. Voici les réponses des assurances.

    Certaines cultures nécessitent des serres pour leur développement. Des structures parfois gigantesques mais aussi vulnérables car soumises aux quatre vents. Une chute de grêle ou un orage violent peuvent détruire un investissement coûteux en quelques minutes. Voici les réponses du secteur de l’assurance à ces problématiques.

    Aux yeux de la loi, les serres ne sont pas considérées comme des bâtiments, mais des équipements. Deux matières sont généralement utilisées pour leur fabrication : le verre et la plastique. Ces particularités ont leur importance pour les assurances implantées sur ce segment de marché en terme de niveaux de garanties et de tarification.

    Les niveaux de garanties des serres se définissent à travers deux critères principaux : la structure et ce qu’elle contient. La charpente est assurée au mètre carré au sol, c’est-à-dire en fonction de la surface de terrain qu’elle occupe. Les matériaux de protection des serres sont quant à eux assurés au mètre carré développé. Un détail de poids, notamment pour les plastiques à double peau. L’autre critère concerne les cultures protégées par les serres. « Les plantes sont assurées au mètre carré au sol, c’est-à-dire en fonction du rendement espérés par la cultivateur » explique Arnaud de Beaucaron, directeur général de l’Étoile.

    Les critères de tarification

    Ce sont ces critères qui participeront pour partie au calcul de la prime d’assurances. Mais pas seulement. « Dans le calcul de la prime nous prenons en compte les matériaux utilisés, tout ce qui concerne le capital immobilier et le ‘capital plante’, mais aussi la sinistralité dans une région donnée » poursuit Arnaud de Beaucaron. Plus une région est sujette aux intempéries comme les chutes de grêle par exemple, plus le tarif d’assurances est élevé relativement à des régions moins touchées.

    L’agriculteur peut se couvrir contre plusieurs types de dommages. En premier lieu la grêle. Attention, chez certains assureurs ou courtiers, seuls les conséquences des chocs mécaniques sont pris en charge, le reste faisant partie des exclusions. Pour rester dans le froid, l’impact de la neige est également couvert, en cas d’effondrement ou de déformation de la structure sous le poids des flocons par exemple.

    Les méthodes d’indemnisation

    Parmi les autres causes classiques d’indemnisation, on retrouve, les dégâts liés aux tempêtes, à un incendie, aux catastrophes naturelles ou encore à la foudre. Plus anecdotique, les dommages causés par le passage du mur du son par les avions peuvent être inclus dans les garanties.

    L’indemnisation des plantes qui étaient dans la serre se peut se calculer de deux manières, selon les modalités choisies par la compagnie d’assurance. La première méthode prend en compte la valeur au jour du sinistre. La seconde prévoit une indemnisation au mètre carré des plantes détruites ou abîmées.


    Laissez votre avis

    judi togel