Assurance Auto : les entreprises qui proposent les permis “low cost” vous assurent-elles ?

La location de véhicule à « double commande » chez un acteur du « permis en candidat libre » doit être réfléchie. En effet, il est bon de vérifier que le conducteur et son « tuteur » seront bien assurés en tous risques en cas d’accidents et que la franchise reste raisonnable.

De plus en plus de sites ou d’entreprises proposent de passer son permis en dehors d’une auto-école.  Le marché des cours de conduite est estimé  à 1 milliard d’euros par le ministère des transports.  Mais un accident est vite arrivé pour un jeune conducteur, surtout si celui-ci est toujours en apprentissage. Les risques sont logiquement augmentés. Ajoutez à cela un tuteur qui n’est pas un moniteur et n’a donc pas l’expérience de la gestion des « doubles commandes » et qui peut lui-même être un piètre conducteur, et vous obtenez un cocktail explosif pour les assureurs.

« Je pense au contraire que le risque est plus faible » confie Eric Monforte, fondateur de permis-pas-cher.fr. « Quand vous avez au volant un père et sa fille, on imagine difficilement que le ‘Tuteur’ soit irresponsable au point de mettre sa fille en danger. »

Le conducteur et son tuteur sont donc très souvent assurés, comme c’est le cas chez permis-pas-cher.fr, le pionnier sur ce secteur. Dans le contrat de location, présent sur le site, il est mentionné que « le véhicule est assuré par le loueur ». Le « tuteur » qui est la personne prenant la location et donc le responsable du véhicule, est couvert en responsabilité civile bien sûr (au nom de véhicule et par obligation légale), en dommages tous accidents, contre l’incendie, le vol (avec franchise de 300 euros) et les catastrophes naturelles ainsi que pour la « sécurité du conducteur », une individuelle accident.

Si permis-pas-cher est aussi précis, ce n’est pas le cas de tous. Un autre site, très facilement trouvé sur internet , n’en parle pas en ligne, mais offre les mêmes prestations, selon les dires de son fondateur. « Mes clients sont assurés en tous risques. En cas d’accident responsable, de vol ou d’incendie la franchise s’élève à 1 700 euros maximum » explique celui-ci. Impossible par contre de connaître le nom de son assureur, qui « refuse de communiquer sur ce point pour le moment » ajoute-t-il, sans donner plus d’explications. A vous de faire confiance, à vos propres risques donc.

« Trouver un assureur m’a pris beaucoup de temps, j’ai même du rencontrer les directeurs de mon assureur actuel pour leur soumettre mon projet qui était unique à l’époque » rappelle Eric Monforte. Au final, Permis pas cher a recensé moins de 10 sinistres en 35 000 heures de location des véhicules en un an. Et les sinistres responsables représentent la moitié des cas.  « C’est typiquement le sinistre qui peut arriver à n’importe quel conducteur, même très expérimenté. »

Les candidats intéressés par cette démarche qui permet d’économiser sur les heures de conduite – voire de se priver d’auto-école – sont invités à bien vérifier les couvertures et les garanties proposées par les loueurs. Le marché semble en effet pollué par des gens peu sérieux avec qui un engagement pourrait donc devenir un problème en cas de sinistres. Les principaux points à regarder sont les garanties (tous accidents, vols) ainsi que les franchises. Si celles-ci atteignent le montant du véhicule, méfiez-vous.


Laissez votre avis