Dossier auto / Les assurances des véhicules de location : La protection du conducteur et des biens personnels

Après s’être prémuni contre les franchises très élevées, il convient de protéger le conducteur et les occupants du véhicule ainsi que les biens transportés. Une assurance complémentaire proposée par le loueur vous protège et peut, dans le cadre d’une extension, couvrir vos biens.

Confortablement installé au volant de votre véhicule de location, vous n’avez peut-être pas imaginé que vous pourriez avoir besoin d’une assurance complémentaire pour vous prémunir en cas de dommages corporels.

Votre loueur a pourtant une assurance à vous proposer. Surnommée PAI (Personnal Assistance Insurance), cette garantie vous indemnise en cas d’invalidité ou décès. Certaines couvrent également vos frais médicaux. En règle général, l’assurance PAI s’attache à toutes les personnes transportées dans le véhicule loué.
Il s’agit à la fois d’une assistance, médicale et/ou technique, ainsi qu’une assurance pour les frais médicaux, une pension d’invalidité et de décès.

L’option PAI peut être souscrite dès la prise du véhicule dans l’agence de location, ou en amont, lors de la réservation. Faites attention, il existe des plafonds d’indemnisation, que ce soit pour les frais médicaux ou pour les capitaux décès et invalidité.

Vous et vos biens

Cette assurance complémentaire est très souvent « extensible » à d’autres biens contenus dans le véhicule, comme vos bagages, du matériel photo ou vidéo, des équipements pour la pratique d’un sport ou autres. Vous devrez alors souscrire une assurance « Super » ou « Plus » ou tout autre nom désignant l’extension.

Evidemment, les bijoux et autres biens précieux, les liquidités et cartes de crédits ne sont pas couverts. Là encore, les indemnisations sont plafonnées. Dans certains cas, vous pourrez trouver des assurances couvrant une valeur maximale par objet tandis que d’autres assurances couvriront un montant plafonné quelque soit le nombre d’objets en cause.

Autre exclusion, les objets doivent être rangés dans le coffre ou « les compartiments à bagages » s’il s’agit d’un vol. Le véhicule doit avoir été forcé et vous devez avoir porté plainte.
Enfin, notez bien qu’une franchise comprise généralement entre 45 et 75 euros vous sera demandée pour les vols d’objets et que les protections contre les vols d’objets personnels ne concernent bien souvent que les véhicules particuliers et non les utilitaires.


Laissez votre avis