Prévention routière : boire ou conduire les français hésitent encore, à quelques heures du réveillon

La fin de l’année est une période de fêtes pendant laquelle le champagne coule à flot. Comme tous les ans, une majorité de Français compte bien marquer le passage à la nouvelle année en trinquant avec leurs amis. Mais attention, car même le Jour de l’An, il faut maîtriser son taux d’alcoolémie avant de prendre le volant. Un sondage TNS montre ainsi que certains Français n’ont toujours pas de solution pour rentrer eux après avoir bu avec plus ou moins de modération.

66% des Français ayant prévu de consommer de l’alcool boiront plus de deux verres et risquent alors d’être au-dessus du taux légal de 0,5g avant de prendre le volant. Pourtant parmi les personnes interrogées, 1 sur 2 déclare n’avoir prévu aucune disposition afin de prévenir les accidents de la route. Ils sont même 12% à avouer qu’ils prendront leur véhicule pendant la soirée du réveillon.

Méfiance, car il sera très difficile de passer entre les mailles du filet. Le ministère de l’Intérieur déploie en effet un dispositif de plus de 30.000 policiers et gendarmes sur l’ensemble du territoire dont 8.000 pour l’Île de France. Ils ont pour consigne de procéder à un maximum de contrôle et d’interpellation. Outre les suspensions, voire les annulations de permis, les assureurs ont la possibilité de résilier votre contrat si vous êtes contrôlé positif. Il ne faudra pas non plus compter sur votre compagnie d’assurance si vous êtes responsable d’un accident alors que vous êtes ivre. Enfin, il est par la suite extrêmement difficile de retrouver une compagnie prête à vous couvrir, à un prix raisonnable, si vous vous êtes fait arrêter en état d’ébriété en voiture.

Les plus prudents ont prévu soit de dormir sur place (20%), soit de désigner un capitaine de soirée (14%) ou encore de modérer leur consommation à moins de deux verres pendant la soirée (3%). Pour ceux pris dans l’ambiance de la soirée et qui auraient dépassé le seuil légal , sachez que le taux d’alcool dans le sang diminue de 0,1g par heure et qu’il n’existe aucun moyen d’accélérer le processus d’élimination (voir la partie idées reçues sur le site rentrerenvie.fr).


Laissez votre avis