Sécurité routière : 39 propositions pour diminuer les morts sur la route

La mission parlementaire sur les accidents de la route a rendu ses 39 propositions, mais se dispute encore sur les sanctions liées aux excès de vitesse.

La mission parlementaire sur les accidents de la route a rendu ses 39 propositions, mais se dispute encore sur les sanctions liées aux excès de vitesse.

La suppression des panneaux annonciateurs de radars avait crée la polémique, d’où la naissance de cette mission parlementaire pour faire baisser les morts sur la route à moins de 3000 en 2012. La mission a travaillé pendant quatre mois et a proposé 39 mesures, mais les 32 députés restent divisés sur les moyens de lutter contre les excès de vitesse.

Concernant l’alcool au volant, la mission propose de rendre les éthylotests obligatoires dans le véhicule, et de retirer 8 points au lieu de 6 aux conducteurs avec plus de 0,8g d’alcool par litre de sang.

Concernant les grands excès de vitesse, les députés proposent de faire des excès de plus de 50km/h des délits dès la première infraction, punis de 3 mois d’emprisonnement et de 3750 euros d’amende. Aujourd’hui ils ne sont punis que d’une simple amende.

Débat sur les petits excès de vitesse

En revanche pour les petits excès de vitesse, la mission propose des sanctions diminuées. Sur autoroute et voie rapide, un excès de 10 km/h, commis pour la première fois depuis 6 mois, donnerait lieu à une amende seulement, sans retrait de points. Une partie des députés de la mission rejettent cette proposition, qui encourage les excès de vitesse et donc les morts sur les routes, selon eux.

Enfin, concernant le téléphone au volant, la mission propose de retirer trois points au lieu de deux actuellement aux utilisateurs d’un mobile au volant. Les kits mains libres qui supposent une manipulation technique seraient aussi interdits, contrairement aux kits équipés d’un système Bluetooth.

Voir aussi nos fiches sur les dangers de l’alcool, de la vitesse et du téléphone au volant.


Laissez votre avis