Dépendance: les sénateurs centristes refusent l’assurance privée universelle

Les sénateurs centristes déclarent mercredi dans un communiqué que « l’assurance privée universelle n’est pas la solution » pour le financement de la dépendance qui est « une question de solidarité nationale ».

Ils estiment que « la mise en place d’une telle assurance aura pour effet de créer injustice et inégalité tout en ne résolvant pas le problème du financement ». Pour eux, « les publics les plus fragiles seront les plus défavorisés car ils seront dans l’impossibilité de souscrire cette assurance ».

Le président Nicolas Sarkozy n’écarte pas la solution d’une assurance privée universelle et la présidente du Medef Laurence Parisot a déclaré être favorable à un système d’assurance privée obligatoire pour financer la dépendance.

Les sénateurs centristes « demandent que soient étudiées des solutions alternatives notamment l’affectation d’une partie des droits de succession, l’augmentation de la CSG et la participation des personnes en fonction de leurs revenus ».

« Le libre choix des personnes âgées est une question de respect et de dignité », insistent-ils.

Paris, 16 février 2011 (AFP)


Laissez votre avis