Dépendance / Plan Alzheimer : France Alzheimer déplore des “retards” touchant au quotidien des malades et aidants

L’association France Alzheimer a regretté mardi les “retards” pris dans la mise en oeuvre des mesures visant à améliorer le quotidien des malades atteint d’Alzheimer et de leurs aidants.

L’association, formée de 106 associations départementales, réagissait après la 3e réunion de suivi, lundi soir à l’Elysée, sur le plan Alzheimer lancé il y a deux ans. Arlette Meyrieux, présidente de France Alzheimer “regrette vivement les retards pris par les mesures visant à améliorer le quotidien des personnes malades et de leurs aidants”.

Ce Plan Alzheimer 2008-2012 est entré en 2009, dans sa phase opérationnelle, rappelle-t-elle. Il est “nécessaire” a-t-elle déclaré ” mais les familles restent dans l’urgence”.

Elle a cependant “exprimé sa satisfaction au regard de la mise en oeuvre des actions de formation des aidants familiaux” par France Alzheimer et qui apportent “un réel soutien aux personnes malades et aux familles”. “Toutefois, la réalisation des autres mesures dédiées aux personnes malades et à leurs aidants a pris du retard”.

En particulier, “l’offre en solutions de répit est notamment insuffisante pour répondre aux besoins” des familles qui prennent en charge leur malade.
De même, poursuit l’association, “le suivi sanitaire des aidants familiaux tarde à se mettre en place alors même qu’il permettrait de prévenir des cas d’épuisement”.

M. Sarkozy a notamment demandé au gouvernement de fixer “un objectif national” de formation des “nouveaux professionnels”. Mme Meyrieux évoque “des retards” dans ce domaine, pourtant essentiel pour améliorer les soins en établissement et le déploiement des équipes à domicile.

Les mesures prévues pour les établissements accueillant des malades lui semblent également inadaptées aux besoins.

Paris, 2 fév 2010 (AFP)


Laissez votre avis