Mise en danger de personnes dépendantes : plus de 200 maisons de retraite fonctionnent en toute “irrégularité”

“Plus de 200” maisons de retraite fonctionnent “en toute irrégularité”, a déploré mercredi la secrétaire d’Etat aux Aînés, Nora Berra, qui les a menacées de fermeture prochaine si elles ne se mettaient pas en conformité.

Mme Berra avait diligenté une enquête début octobre pour recenser les établissements accueillant des personnes âgées dépendantes sans y être autorisées, après la découverte de cas de maltraitance présumés dans une maison de retraite à Bayonne, où ont été relevées des “présomptions de négligence” de la part des pouvoirs publics, selon la secrétaire d’Etat.

“Les résultats de l’enquête (…) font état de plus de 200 établissements qui continuent de fonctionner en toute irrégularité. Cela signifie que nos aînés sont en risque dans ces établissements-là”, a déclaré Mme Berra, lors d’une conférence de presse.

“Je demande qu’une mise en demeure très ferme leur soit adressée sans délai pour se mettre en conformité”, c’est-à-dire en faisant intervenir en leur sein des services de soins infirmiers ou en signant une convention avec les pouvoirs publics, comme la loi l’exige. A défaut, “ces établissements s’exposeront à une fermeture administrative à compter du 31 mars 2010”, a-t-elle ajouté.

On compte environ 10.000 maisons de retraite en France.

Concernant les faits présumés à la maison de retraite de Bayonne, Mme Berra, se fondant sur les premiers éléments d’un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas), a également dénoncé “un système global de contrôle des institutions qui n’a pas été en mesure de prévenir cette situation dramatique”.

Selon ce rapport, “il y a un faisceau de présomptions de négligence de la part de la Direction départementale des affaires sanitaires et sociales (Ddass) et des services du Conseil général”.

Paris, 2 déc 2009 (AFP)


Laissez votre avis