Percée significativce dans la recherche d’un vaccin contre la maladie d’Alzheimer

Un chercheur israélien a fait état lundi d’une avancée dans la mise au point d’un vaccin contre la maladie d’Alzheimer, à la suite de travaux de laboratoire sur des souris transgéniques en Israël.

“Nous sommes parvenus à stimuler une réponse immunitaire et à en prévoir les effets chez des souris vaccinées sur lesquelles avait été greffé un gène humain”, a déclaré à l’AFP le chercheur Alon Monsonego, qui travaille en équipe avec des chercheurs américains et britanniques. “Il s’agit d’un développement important pour la recherche de vaccins spécifiques sur des gènes humains prédisposant à la maladie”, a expliqué ce chercheur de l’Université de Beer Sheva (sud d’Israël). “Les souris vaccinées ont réussi à réduire les plaques de beta-peptides amyloïdes, ainsi que les inflammations et dommages neuroniques associés à la maladie”, a-t-il relevé.

La maladie d’Alzheimer est caractérisée par deux types principaux de lésions du cerveau: la présence de plaques amyloïdes entre les neurones et une dégénérescence due à l’accumulation à l’intérieur des neurones de la protéine tau.

La maladie d’Alzheimer, incurable et très invalidante, touche environ six millions de personnes en Europe. A partir de 85 ans, une femme sur quatre et un homme sur cinq sont touchés sur ce continent.

Les recherches du professeur Monsonego, qui tendent à la mise au point d’un vaccin renforçant le système immunitaire, ont fait l’objet d’une publication en septembre dans la revue spécialisée “Journal of Immunology”.


Laissez votre avis