Plan santé au travail 2 : La réparation des victimes du travail ne constitue pas une priorité du gouvernement selon la Fnath

La Fnath (handicapés, accidentés du travail) a salué vendredi les mesures de prévention des risques professionnels du Plan santé au travail 2, tout en regrettant que “la réparation des victimes du travail ne constitue pas une priorité du gouvernement”.

Le ministre du Travail Xavier Darcos a présenté vendredi le deuxième plan Santé au travail 2010-2014, qui prend le relais du plan 2005-2009, et qui vise à améliorer la protection des salariés des petites entreprises et des plus précaires, et à stabiliser le nombre des maladies professionnelles et réduire de 25% les accidents du travail.

“La priorité à la prévention dans les PME et TPE est indispensable dans la mesure où ces entreprises n’ont pas toujours les moyens humains et l’accompagnement pour développer une véritable politique de prévention”, souligne la Fnath dans un communiqué.

L’association, qui comptabilise 200.000 adhérents, salue également le choix de se préoccuper des risques professionnels dans les services à la personne, un “secteur émergent, où les risques sont particulièrement nombreux, alors que les travailleurs ne bénéficient pas d’un véritable suivi médical”.

Mais elle déplore que “la réparation des victimes du travail ne constitue visiblement pas aujourd’hui une priorité du gouvernement, qui vient de fiscaliser les indemnités journalières”.
Elle regrette aussi “qu’aucun budget par action ne soit présenté au jour d’aujourd’hui et qu’aucune mesure forte ne vienne garantir l’effectivité du droit”.

PARIS, 15 jan 2010 (AFP)


Laissez votre avis