Assurance maladie : Chaque français dépense en moyenne 2.724 euros par an pour sa santé

La part des dépenses de santé qui reste à la charge des ménages français, après remboursements par la Sécurité sociale et les complémentaires santé, s’est stabilisée à 9,4% en 2009, selon les comptes de la santé publiés vendredi par la Drees (statistiques des ministères sociaux).

En 2008, ce taux s’était élevé à 9,5%. “La hausse enregistrée entre 2005 et 2008 est ainsi interrompue”, relève la Drees, dans cette étude annuelle.

Le reste à charge “demeure élevé pour certaines dépenses comme l’optique, les soins dentaires ou les médicaments, mais il est très faible pour les transports de malades et les soins hospitaliers”, ajoute-t-elle.

Ces dernières années, cette part avait sensiblement progressé sous l’effet de mesures visant à limiter le déficit de l’assurance maladie (déremboursements de médicaments, mise en place du parcours de soins, franchises médicales). “La France est l’un des pays développés où la prise en charge des dépenses de santé par les fonds publics est la plus importante et où le reste à charge des ménages est le plus limité”, commente la Drees.

La consommation de soins et de biens médicaux (CSBM), principale composante des dépenses effectuées dans le secteur de la santé, a atteint 175,7 milliards d’euros. Cela correspond à une consommation par habitant de 2.724 euros, en augmentation de 2,8% par rapport à 2008.

La CSMB a ainsi représenté 9,2% du PIB en 2009, contre 8,7% en 2008, sachant que le PIB a sensiblement reculé du fait de la crise économique. En 1960, sa part était de 3,4% du PIB.

L’étude de la Drees se penche également sur le mode de financement de ces dépenses: la Sécurité sociale en a pris en charge 75,5% en 2009, comme en 2008, tandis que les complémentaires santé (mutuelles, assurances privées) en ont financé 13,8% (contre 13,7% en 2008, cette part était de 12,2% en 1995).

En considérant le total des dépenses effectuées dans le secteur de la santé en France, au-delà des soins et des biens médicaux, les dépenses de santé ont été de 223,1 milliards d’euros, soit 11,7% du PIB (produit intérieur but).

Paris, 17 septembre 2010 (AFP)


Laissez votre avis