Assurance maladie : La chambre individuelle devient payante dans certains hôpitaux de Paris

L’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), qui ne facturait pas encore aux patients les chambres individuelles, contrairement à la plupart des autres CHU français, va rendre ce confort payant, en limitant dans un premier temps cette mesure expérimentale à cinq établissements.

A partir du 1er février, les patients hospitalisés à Bichat, Beaujon et Bretonneau, au nord de Paris, à Pitié-Salpêtrière au sud et à Avicenne, à Bobigny (Seine-Saint-Denis), devront acquitter 45 euros par jour s’ils désirent une chambre individuelle, a précisé la direction générale de l’AP-HP dans un communiqué. “Ces dispositions ne s’appliquent évidemment pas aux patients nécessitant une hospitalisation en chambre individuelle pour raisons médicales”, précise la direction. “L’expérimentation que l’AP-HP va engager (…) doit lui permettre d’évaluer concrètement l’impact de ce dispositif pour ses patients avant d’envisager sa généralisation”, poursuit le communiqué.

Le tarif de 45 euros “se situe dans la fourchette inférieure des prix pratiqués par les autres établissements et compatible avec le niveau de remboursement de la très grande majorité des mutuelles”, précise l’AP-HP. “Les recettes de la facturation de la chambre individuelle permettront notamment une amélioration du confort hôtelier des patients et du cadre d’exercice professionnel de ceux qui les soignent”, conclut le communiqué.

La mise en place de l’expérimentation a été décidée après consultation des usagers.

Dans Webzine, le magazine de l’AP-HP sur internet, Patrick de Courcel, représentant des usagers de l’hôpital Bichat (AP-HP), indique que “compte tenu des garanties apportées”, il a “considéré pouvoir soutenir cette expérimentation” et qu’il la suivra “avec beaucoup de vigilance”.

L’AP-HP compte 37 hôpitaux récemment regroupés en 12 groupes. Son déficit prévisionnel pour 2011 est de 114 millions d’euros, pour un budget de 6,5 milliards et un retour à l’équilibre est prévu pour 2012.

Paris, 19 janvier 2011 (AFP)


Laissez votre avis