Assurance maladie : Les remboursements de médicaments ont connu une progression modérée

Les remboursements de médicaments par la Sécurité sociale en 2009 ont représenté 22,6 milliards d’euros, une progression de 503 millions (+2,3%) parmi les plus faibles de ces dix dernières années, a annoncé jeudi la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM).

Les montants remboursés pour les médicaments avaient progressé de 3,7% en 2008.
Les remboursements ont totalisé 16,3 milliards pour le seul régime général (+360 millions) en 2009.

La maîtrise des dépenses est due à plusieurs facteurs, notamment à la baisse des prix, au développement des génériques et au fait que peu de nouveaux produits chers ont été mis sur le marché l’an dernier.

Au total l’assurance maladie a pu réaliser 935 millions d’euros d’économies en 2009. Les baisses de prix ont permis d’économiser près de 470 millions et les génériques ont permis une économie supplémentaire de 160 millions.

L’arrivée de nouveaux génériques permettra une économie supplémentaire, en 2010, de 350 millions, dont 200 millions pour le seul clopidogrel (principe actif du Plavix, qui traite les effets de l’athérothrombose). Le Plavix, du laboratoire Sanofi, est encore arrivé en tête en 2009 des remboursements pour un total estimé à près de 559 millions.

Les prescriptions de médicaments par les hôpitaux “sont à l’origine des trois quarts de la croissance des médicaments” délivrés par les pharmacies, note la Cnam. Elles ont progressé de 7% en 2009 alors que celles des médecins de ville (généralistes et spécialistes en cabinet) n’ont augmenté que de 0,8%.

Ces prescriptions hospitalières concernent principalement les “médicaments de spécialités”, utilisés pour traiter des maladies lourdes comme le cancer, dont la croissance a représenté 386 millions d’euros en 2009, soit 75% de la croissance globale des dépenses de médicaments.

En montants remboursés, les médicaments pour les maladies chroniques (diabète, asthme, hypertension artérielle…) se taillent la part du lion avec un total de 8,6 milliards d’euros mais leur croissance a été modérée (+1,2%) en raison de la montée en puissance des génériques.

En volumes de boîtes de médicaments remboursés, l’augmentation a été de 3,1%, beaucoup plus forte qu’en 2008. L’accélération est due surtout aux épidémies de grippe saisonnière et de grippe A H1 N1 qui ont marqué l’année 2009.

Paris, 16 septembre 2010 (AFP)


Laissez votre avis