Assurance santé : Barack Obama paye le prix politique de sa réforme de la couverture maladie

Le président américain Barack Obama a reconnu que la réforme de l’assurance maladie, qui a suscité d’âpres débats aux Etats-Unis, avait eu un prix politique “plus élevé” qu’il ne le pensait, lors d’une interview diffusée dimanche sur la chaîne de télévision américaine CBS.

“Il y a une raison pour expliquer pourquoi notre système de santé n’avait pas été réformé depuis les dernières décennies et pourquoi tous les présidents en parlaient et que cela n’arrivait jamais. Parce que c’est difficile”, a déclaré M. Obama au magazine “60 minutes”, quelques jours après la défaite de ses alliés démocrates aux élections de mi-mandat.

“J’ai pris la décision d’aller de l’avant et de le faire et nous en avons payé le prix au niveau politique, comme nous l’avions prévu. Mais un prix probablement un peu plus élevé que ce que nous avions prévu”, a-t-il dit dans cet entretien réalisé avant son départ en Asie, où il effectue actuellement une tournée. “Je crois que les républicains sont parvenus à dépeindre ma philosophie politique comme une politique de gauche de base axée sur l’interventionisme de l’Etat. Et ce n’est pas quelque chose dont veulent les Américains”, a dit le président américain.

Barack Obama a promulgué la réforme de la couverture maladie le 23 mars dernier. Ce dispositif, censé permettre à quelque 30 millions d’Américains supplémentaires de ne plus risquer d’être ruinés par leurs dépenses de soins, reste impopulaire. Les républicains ont promis d’abroger la loi, mais le président a le pouvoir de s’y opposer.

M. Obama a également reconnu qu’il aurait dû faire preuve de davantage de pédagogie auprès des Américains. “Je crois qu’il y a eu des moments où se disait qu’il fallait juste que les choses soient faites, plutôt que de se soucier de la manière dont nous les faisions. A mon avis, c’est un problème. Et j’en paie le prix politique”.

Washington, 8 novembre 2010 (AFP)


Laissez votre avis