Assurance santé : Comment expliquer le prix élevé des prothèses dentaires ?

La transparence sur l’origine et le prix des prothèses dentaires sera bientôt améliorée, mais les mesures restent limitées pour les associations de patients.

Les députés ont voté cette semaine en première lecture une proposition de loi comprenant notamment des mesures visant à satisfaire les médecins. L’un des articles les plus controversés va obliger les dentistes à fournir à leurs patients, dans un devis, « le ou les lieux de fabrication » des couronnes, inlays et autres bridges ainsi que leur prix de vente, séparément de toutes les prestations associées. Mais le prix auquel ils ont acheté l’appareillage auprès de leur prothésiste ne sera pas précisé. Le patient n’aura donc toujours pas le moyen de connaître la marge réalisée par le praticien sur le produit.

« Le prix d’une couronne céramo-métallique facturée par un laboratoire français revient entre 120 et 140 euros, contre 40 euros à l’importation. Or, ces importations ne semblent pas avoir d’effet sur l’évolution des prix, ce qui accrédite l’hypothèse de hausses de marges chez les chirurgiens-dentistes », relèvent les magistrats. Une façon pour les dentistes de compenser la faible rémunération des actes remboursés par la Sécurité sociale.

Avec les Echos


Laissez votre avis

judi togel