Assurance santé : la hausse du nombre de patients en ALD ralentit encore en 2008

Bonne nouvelle pour le gouvernement qui cherche par tous les moyens à réduire la dette de la Sécurité sociale. Selon une étude publiée par Protection sociale informations (PSI), l’augmentation du nombre de patients déclarés en Affection longue durée (ALD) a ralenti en 2008.

L’Assurance maladie a enregistré une hausse de 3,5% du nombre de malades placés en ALD en 2008, soit un ralentissement après 4,2% en 2007. Rappelons que les patients en ALD bénéficient d’une prise en charge à 100% par la Sécurité sociale. Elle concerne les personnes atteintes par des maladies graves, handicapantes et dont les traitements, indispensables, sont souvent extrêmement onéreux. Le cancer, le sida, la myopathie ou encore la mucoviscidose font partie des 30 maladie reconnues comme ALD (voir notre article sur le sujet).

Mais parallèlement à ce ralentissement du nombre personnes déclarées en ALD, le nombre moyen d’affections par patient continue d’augmenter passant de 1,14 en octobre 2004 à 1,22 en 2008. « Cette progression traduit l’association de plus en plus fréquente de plusieurs maladies chroniques au cours de la vie (maladie cardiovasculaire, diabète et tumeur par exemple) mais aussi la poursuite de la rénovation des modalités de prise en charge et une déclaration plus précise des ALD dans les protocoles » explique l’étude de PSI.

Ce ralentissement de la hausse du nombre de malades placés en ALD devrait réjouir le gouvernement. Ce dernier cherche en effet à inverser la tendance au creusement des déficits de l’Assurance maladie qui dépassaient les 20Mds d’euros en 2009. La prise en charge des ALD représente environ 60Mds du budget dépenses de la Sécurité sociale.


Laissez votre avis