Assurance Santé : Vers le remboursement de la chirurgie de confort

Si la Sécurité Sociale refuse de prendre en charge les actes de chirurgie esthétique, les complémentaires santé se mettent à rembourser certaines interventions dites de confort.

Si la Sécurité Sociale refuse de prendre en charge les actes de chirurgie esthétique, les complémentaires santé acceptent désormais de rembourser certaines interventions chirurgicales dites de confort.

A l’heure actuelle, l’Assurance Maladie ne prend pas en charge la médecine dite parallèle ou les actes de chirurgie esthétique et surveille très strictement les abus sur ce genre d’interventions (en 2010, les contrôles ont permis à l’État de récupérer 24M d’euros). Cependant, ces pratiques alternatives de plus en plus utilisées par les patients (la médecine douce, l’ostéopathie ou encore la chiropractie par exemple) peuvent aujourd’hui être pris en charge.

« Plusieurs assurances complémentaires santé proposent désormais de prendre en charge à hauteur d’un forfait annuel » ces médecines dites de confort, peut-on lire dans Le Figaro. Ainsi, « la séance chez l’osthéopathe (de 60 à 90 euros), ou des opérations de liposuccion (1.000 à 3.000 euros) ou encore de rhinoplastie (2.000 à 4.000 euros) peuvent être remboursées par certaines assurances santé ».

Face à la chirurgie réparatrice qui est entièrement remboursée par la Sécu, (reconstruction d’un sein après un cancer ou reconstruction faciale après un accident par exemple), les interventions de confort bénéficient donc du concours de certaines mutuelles qui n’hésitent plus à proposer des offres adaptées pour ce type de médecine. C’est évidement la nature des actes chirurgicaux qui va définir le montant des remboursements.


Laissez votre avis