Automédication : la pilule anti-obésité et la grippe stimulent le marché

Le marché de l’automédication a très légèrement crû en France en 2009, grâce au lancement de nouveaux produits, dont la pilule anti-obésité Alli, et à la grippe H1N1, selon des chiffres publiés mardi par les industriels du secteur.

A 1,9Md d’euros, le marché a crû de 0,6%, après des augmentations de chiffre d’affaires nettement plus marquées en 2008 (+2,7%) et 2007 (+4,4%), selon l’Association française de l’industrie pharmaceutique pour une automédication responsable (Afipa), qui rassemble 35 laboratoires, citant une étude du cabinet IMS Health.

Les Français ont consommé en automédication 424,8M de boîtes de médicaments, soit 14,1% de l’ensemble des médicaments vendus. « Le marché a été tiré par la grippe, notamment tous les produits qui permettaient de faire face à la grippe et au contact des personnes en état grippal », a déclaré à l’AFP Daphné Lecomte-Somaggio, délégué général de l’Afipa.

Sur le marché des médicaments non remboursables et non prescrits, l’Oscillococcinum des laboratoires homéopathiques Boiron a été leader en termes de chiffre d’affaires en 2009, a-t-elle précisé. Concernant l’ensemble des médicaments vendus en automédication, y compris ceux qui sont remboursables quand ils sont prescrits, l’anti-antalgique Doliprane du laboratoire Sanofi-Aventis est resté n°1.

Selon Mme Lecomte-Somaggio, le marché a également été tiré en 2009 par le lancement de nouveaux produits, notamment la pilule anti-obésité Alli commercialisée par les laboratoires GlaxoSmithKline Santé Grand Public (GSK SGP). Sur les 76 nouveaux produits commercialisés en 2009, Alli s’est taillé lapart du lion, avec un chiffre d’affaires de 24,3M d’euros. « Le marché s’est maintenu en période de crise, ce n’était pas évident », a jugé Mme Lecomte-Somaggio, qui évoque une “tendance plus positive” en 2010.

Paris, 16 mars 2010 (AFP)


Laissez votre avis