Situs sbobet resmi terpercaya. Daftar situs slot online gacor resmi terbaik. Agen situs judi bola resmi terpercaya. Situs idn poker online resmi. Agen situs idn poker online resmi terpercaya. Situs idn poker terpercaya.

situs idn poker terbesar di Indonesia.

List website idn poker terbaik.

Situs agen slot terpercaya dan resmi

slot hoki terpercaya



Barack Obama promet de “se battre” pour réformer l’assurance maladie

Le président Barack Obama a promis vendredi de “continuer à se battre” pour faire adopter une réforme de l’assurance maladie, malgré la perte par les démocrates de leur majorité qualifiée au Sénat cette semaine.

“Je n’avais aucune illusion lorsque je me suis attaqué (à la réforme) de l’assurance maladie”, devait déclarer M. Obama lors d’une visite d’une usine à Elyria dans l’Ohio (nord), affirmant avoir su dès le début “que ce serait dur”, selon une copie de son discours diffusée à l’avance par la Maison Blanche. “Je vais continuer à me battre pour des réformes réelles et significatives de l’assurance maladie (…) qui apporteront davantage de stabilité et de sécurité pour les gens dans notre système de santé”, a promis M. Obama.

Projet phare de la première année de la présidence Obama, la réforme de l’assurance maladie, qui devrait fournir à plus de 30 millions d’Américains la couverture santé dont ils sont dépourvus, s’est retrouvée dans les limbes après la perte mardi par les démocrates d’un siège de sénateur dans le Massachusetts (nord-est).

Cette défaite encore inimaginable il y a quelques semaines dans ce qui était considéré comme un bastion démocrate inexpugnable a permis aux républicains d’atteindre le seuil de 41 sénateurs sur 100, grâce auquel ils peuvent bloquer l’adoption de cette législation.

Tant le Sénat que la Chambre des représentants avaient déjà approuvé la réforme, mais en des termes différents qui devaient être fusionnés en un seul texte susceptible d’être promulgué par M. Obama. La fin de la “super-majorité” démocrate a bloqué ce processus.

Jeudi, le porte-parole de M. Obama, Robert Gibbs, avait affirmé que le président souhaitait “prendre son temps” avant d’agir à ce sujet. Enumérant les dossiers en souffrance, le président, qui aborde sa deuxième année au pouvoir avec un capital politique amoindri et une popularité en retrait, en particulier sur l’économie, a adopté un ton très offensif, affirmant qu’il n’avait pas été candidat “pour fuir ces problèmes”.

“J’ai été candidat pour les vaincre, une fois pour toutes. J’ai été candidat pour que notre économie fonctionne non seulement pour une élite, mais pour les gens qui travaillent dur (…) et oui, pour m’occuper des coûts démesurés de l’assurance maladie qui coulent les finances des familles, des commerces et de notre pays”, a-t-il lancé.

Elyria (Etats-Unis), 22 jan 2010 (AFP)


Laissez votre avis

judi togel