Grippe : Deux vaccins disponibles en France pour la saison 2010-2011

Deux vaccins seront disponibles en France pour la saison grippale 2010-2011, un vaccin trivalent incluant des souches de grippe saisonnière et une souche H1N1 et un vaccin monovalent contre la seule grippe A(H1N1), a indiqué le Haut conseil de la santé publique (HCSP) dans un avis.

Outre une souche proche des vaccins H1N1 de 2009, le vaccin trivalent inclura une souche de grippe saisonnière A(H3N2), nouvelle par rapport au vaccin saisonnier 2009-2010, et une souche B, inchangée. Comme habituellement pour les vaccins contre la grippe saisonnière, il sera recommandé aux personnes de plus de 65 ans, aux enfants et adultes à facteur de risque et aux professionnels de santé.

Les vaccins monovalents contre la grippe A(H1N1) seront les mêmes que ceux de 2009, et principalement avec adjuvants. Ils seront recommandés aux femmes enceintes, aux personnes à risque et aux obèses.

Selon le HCSP, l’historique des pandémies antérieures « montre que les virus grippaux A ont gardé le même profil prépondérant au cours de plusieurs saisons successives, par rapport aux autres virus circulants ». L’hypothèse est que ce sera le cas pour le virus H1N1 de 2009.

En outre, au cours de la saison grippale 2009-2010, seul le virus grippal A(H1N1) a circulé « de façon significative », même si des virus grippaux A(H3N2) ont circulé, particulièrement en Chine, note le HCSP. Mais « il n’y a pas d’argument pour penser que les virus grippaux A(H3N2) et B ne circuleront pas en France au cours de la saison 2010-2011 ».

A ce jour, selon un avis de fin janvier du HCSP, face au A(H1N1) « l’immunité de la population générale est estimée entre 19 et 30% ». Pour éviter des formes graves, et compte tenu des personnes vaccinées et de celles infectées, il faudrait vacciner environ 15.000 personnes chez les femmes enceintes et les sujets de plus de 15 ans à risque, 50 à 80.000 personnes chez les nourrissons et leur entourage, et environ 400.000 personnes chez les sujets de 15 ans et plus sans facteur de risque.

Enfin le HCSP recommande aux personnes à risque devant voyager dans les prochains mois dans l’hémisphère sud de se faire vacciner avec le vaccin monovalent H1N1.


Laissez votre avis