Lancement de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière

Le vaccin contre la grippe saisonnière, à ne pas confondre avec celui contre la grippe pandémique dite H1N1, est disponible dans les pharmacies depuis vendredi dernier, soit deux semaines plus tôt que l’année dernière.

En lançant la campagne de vaccination les responsables de la santé ont particulièrement insisté sur la nécessité de se faire vacciner contre cette grippe “classique”, et le plus vite possible, même si la grippe pandémique occupe le devant de la scène.

La vaccination contre la grippe saisonnière est gratuite pour les personnes âgées de plus de 65 ans et pour celles prédisposées à des formes graves par une affection de longue durée. Soit au total neuf millions de personnes qui recevront un bon de la caisse d’assurance maladie leur permettant de se procurer le vaccin gratuitement.

Le nouveau virus A/California/7/2009(H1N1) paraissant l’emporter très largement dans le monde, on pourrait être tenté d’oublier la vaccination contre le virus saisonnier. Mais ce serait pour Didier Houssin, Directeur général de la santé, “faire une impasse risquée” : “même s’il est plus probable que le H1N1 soit dominant, il n’est pas exclusif”, a-t-il dit.

La ministre de la Santé Roselyne Bachelot a insisté sur le fait que ce vaccin-là n’avait rien à voir avec celui contre la nouvelle grippe H1N1. La vaccination contre la grippe saisonnière “n’apportera pas de protection” contre le nouveau virus, et inversement.

Le problème c’est que la campagne vaccinale grippe saisonnière précède de peu celle contre la grippe H1N1, avec une plage nécessaire de trois semaines entre les deux vaccinations. D’où un risque de télescopage et de confusion.

Le plan de vaccination contre la nouvelle grippe H1N1 débutera à la mi-octobre par les personnels de santé, selon l’ordre de priorité défini jeudi par le gouvernement. Ce vaccin là ne sera pas disponible dans les pharmacies. Il s’agira d’une vaccination “collective” réalisée dans des centres de vaccination.

65% des Français n’envisagent pas de se faire vacciner contre la grippe pandémique, selon une enquête TNS Sofres/Logica réalisée pour Europe 1, publiée jeudi. Un peu moins d’un tiers (30%) se disent prêts à le faire.

Les Français sont en revanche davantage enclins à se faire vacciner contre la grippe saisonnière (38%). Un quart des personnes interrogées envisagent de se faire vacciner contre les 2 grippes et au total 54% contre aucune grippe.

Avec AFP


Laissez votre avis

judi togel