Le déficit de la Sécu atteindra 22,7 milliards cette année et 33,6 en 2010 si aucune mesure n’est prise

Le déficit du régime général (salariés) de la Sécurité sociale atteindra 22,7 milliards d’euros en 2009 et atteindrait, si le gouvernement ne prenait pas de nouvelles mesures “correctrices”, 33,6 milliards en 2010, a indiqué jeudi la Commission des comptes de la Sécu.

Il s’agit, pour 2009, d’une “actualisation des prévisions”, alors que, pour 2010, il s’agit d’une tendance, “avant prise en compte des dispositions de la loi de financement de la sécurité sociale” dont le gouvernement doit présenter le projet (PLFSS) jeudi après-midi, tient à préciser la Commission dans la première page de la synthèse de son rapport diffusé jeudi.

Les mesures que doit annoncer le gouvernement, qui ne souhaite pas augmenter les prélèvements obligatoires, réduiraient de quelques milliards en 2010 ce déficit “tendanciel”, notamment par le biais de nouvelles économies concernant les dépenses maladie. Ce déficit pourrait alors se situer aux alentours de 30 milliards. “Cette aggravation très rapide est avant tout la conséquence de la crise économique qui a fortement réduit les recettes (…) mais les déficits de 2009 et 2010 ont aussi une composante structurelle substantielle, qui porte principalement sur la branche vieillesse” (retraites), écrit la Commission.

“La masse salariale, dont l’évolution est déterminante pour les recettes de la Sécurité sociale, se réduirait en valeur de 2% en 2009, ce qui est sans précédent depuis la dernière guerre. Elle diminuerait encore un peu en 2010 (-0,4%)”, précise-t-elle. “De 10,2 milliards d’euros en 2008, le déficit du régime général passerait à 22,7 milliards en 2009 et à près de 34 milliards en 2010 en l’absence de mesures nouvelles. La branche maladie, qui connaît la plus forte dégradation de son solde, redevient la branche la plus déficitaire en 2009”, devant les retraites, note-t-elle encore.

Après 4,4 milliards en 2008, le déficit de l’assurance maladie atteindra 11 milliards en 2009, tandis que celui de la branche retraite passerait de 5,6 milliards à 8,1 milliards.

Dans le même temps, la branche accidents du travail-maladies professionnelles (AT-MP) doit passer d’un excédent de quelque 200 millions en 2008 à un déficit de quelque 600 millions, et la branche famille accroître son déficit qui doit passer de quelque 300 millions en 2008 à trois milliards en 2009.

Avec AFP


Laissez votre avis