Les Etats-Unis, champions du monde des dépenses de santé

Les Etats-Unis sont le pays où les dépenses de santé sont les plus importantes, absorbant 16% du PIB (produit intérieur brut), et représentant plus de 7.000 dollars par habitant, selon les données 2007 de l’OCDE.

La part des dépenses de santé dans le PIB, inférieure à 14% aux Etats-Unis durant la fin des années 90, a fortement progressé au début des années 2000, avant d’atteindre la barre des 16% en 2007, selon les données de l’OCDE. Loin derrière, un premier groupe de pays de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économique) consacrent 10 à 11% de leur richesse nationale à la santé : France, Suisse, Allemagne, Belgique, Canada et Autriche. Dans la plupart de ces pays, ce pourcentage a peu bougé en quinze ans.

Viennent ensuite (par ordre décroissant) entre 8 et 10% du PIB, le Portugal, les Pays-Bas, le Danemark, la Grèce, l’Islande, la Nouvelle-Zélande, la Suède, la Norvège, l’Italie, l’Australie, l’Espagne, le Royaume-Uni, la Finlande et le Japon. Britanniques et Japonais ont progressé de plus d’un point en quinze ans.

Ferment la marche, entre 6 et 8%, la République slovaque, l’Irlande, la Hongrie, le Luxembourg, la République tchèque, la Corée du sud, la Pologne, le Mexique et la Turquie.

Par habitant, en harmonisant les chiffres en tenant compte des différences de pouvoir d’achat, ce sont encore les Américains qui dépensent le plus pour leur santé, avec plus de 7.000 dollars par tête. Ils sont suivis de loin, autour de 4.000 dollars, par les Norvégiens, les Suisses, les Luxembourgeois, les Canadiens, les Néerlandais, les Autrichiens, et en huitième position, les Français.

Les autres pays se situent entre 2.000 et 4.000 dollars, à l’exception de sept Etats, à moins de 2.000 dollars: Turquie, Mexique, Pologne, Corée du sud, République tchèque, Hongrie, Slovaquie.

News-assurances avec l’AFP


Laissez votre avis