Maladie professionnelle : le cancer du bitume remis en débat

La CPAM de l’Ain a reconnu le cancer d’un ouvrier comme maladie professionnelle.

Dans l’affaire d’un ouvrier d’Eurovia (groupe Vinci) décédé en 2008 d’un cancer qui pourrait être lié au bitume, la cour d’appel de Lyon a renvoyé mardi son jugement en demandant un nouveau débat scientifique.

D’ici là, la caisse primaire d’assurance maladie de l’Ain, qui a reconnu le cancer de José-Francisco Serrano Andrade comme maladie professionnelle, doit saisir un nouveau Comité régional de reconnaissance des maladies professionnelles.

En mai 2010, le tribunal des affaires de sécurité sociale de Bourg-en-Bresse avait, pour la première fois en France, fait le lien entre le cancer de la peau de M. Andrade et les fumées toxiques du bitume, et reconnu la « faute inexcusable » de l’entreprise de travaux publics.

Si le cancer du bitume était bien confirmé comme étant une maladie professionnelle lors de la prochaine audience en novembre, le dossier pourrait prendre la tournure plus massive de l’affaire de l’amiante.

Avec AFP


Laissez votre avis